Top Banner
Repères/Repaires linguistiques Langues naturelles / Langues formelles Bilinguisme / Diglossie - D’une approche en 2D à une vision en 3D Plurilinguisme Prononciation / Schibboleth (Accent authentique) Langage verbal / non-verbal / semi-verbal Oralité / Culture écrite Illettrisme / Analphabétisme - Du repaire des clercs à l’humiliation du citoyen et à l’échec de l’école Inalco, 17 juin 2014, Elisabeth Clanet dit Lamanit Chargée d’études Dgesco/Cned Scolarisation des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs
47

Repères/Repaires linguistiques Langues naturelles / Langues formelles

Feb 23, 2016

Download

Documents

ursa

Repères/Repaires linguistiques Langues naturelles / Langues formelles Bilinguisme / Diglossie - D’une approche en 2D à une vision en 3D Plurilinguisme P rononciation / Schibboleth ( Accent authentique)  Langage verbal / non-verbal / semi-verbal Oralité / Culture écrite - PowerPoint PPT Presentation
Welcome message from author
This document is posted to help you gain knowledge. Please leave a comment to let me know what you think about it! Share it to your friends and learn new things together.
Transcript

Aucun titre de diapositive

Repres/Repaires linguistiquesLangues naturelles / Langues formellesBilinguisme / Diglossie - Dune approche en 2D une vision en 3D PlurilinguismePrononciation / Schibboleth (Accent authentique)Langage verbal / non-verbal / semi-verbalOralit / Culture criteIllettrisme / Analphabtisme - Du repaire des clercs lhumiliation du citoyen et lchec de lcoleInalco, 17 juin 2014, Elisabeth Clanet dit LamanitCharge dtudes Dgesco/CnedScolarisation des enfants issus de familles itinrantes et de VoyageursLangues naturelles / Langues formellesBasilectesConnivenceMsolecteCommunicationAcrolecteDomination idologiqueLiturgique

Administrative 3Fonction phatique (vise amorcer une communication o linterrompre)

Continuum30 000 - 50 000 mots Syntaxe + complexe8 000 - 15 000 motsAdjectifs + adverbes + mise en perspective dans le temps1500 - 3000 motsPhrase minimale (S / V / C )Support gestuel, intonation, prosodie Non transcriptiblefranais (200 000), anglais (600 000), sanskrit (1 500 000) mots

4Fonction phatique (vise amorcer une communication o linterrompre)

Prakritsnaturellangue liturgique 1800-1500 av JCtransmission oraleVak (vox)Vdas (connaissance rvle par laudition Shruti)

Vak 5

Vak 5e av.J.-C. Panini intgration vocabulaire issu de divers prakrits formalisation langue des Vdas sam- ensemble kr fairecompos, arrang

Pali Sanskrit6

Europe mdivale 7

1534- traduction Bible NiederdeutschMitteldeutschOberdeutschMittelhochdeutsch+ latin + grec=Hochdeutsch

Langues docMsolecte suprieur

1539 - Ordonnance de Villers-Cotterts Exclusivit de notre langue maternelle franoise dans les documents publiques.

1549 - Dfense et illustration de la langue franaise - La Pliade

clercspotesLangues dol+latin +grec

1303 - 1305 De Vulgari Eloquentia Dante Alighieri2. dicimus, celeriter actendentes,nous dirons pour aller vitequod vulgarem locutionem appellamusque nous appellerons parler vulgaire eam qua infantes assuefiunt ab assistentibuscelui auquel les petits enfants se familiarisent auprs de leur entouragecum primitus distinguere voces incipiunt ;quand dabord ils commencent distinguer les sonsvel, quod brevius dici potest,ou, pour le dire plus brivementvulgarem locutionem asserimusnous affirmons que le parler vulgairequam sine omni regolasans aucune aucune rglenutricem imitantes accipimus.est ce que nous recevons en imitant notre nourrice3. Est et inde alia locutio secondaria nobis,Il est ensuite un autre parler qui est secondaire pour nousquam Romani gramaticam vocaverunt.que les Romains ont appel grammaire Hanc quidem secundariam Greci habentLes Grecs aussi lont comme [parler] secondaireet alii, sed non omnes:dautres aussi, mais pas tousad habitum vero huius pauci perveniunt, cette comptence par ailleurs, peu parviennentquia non nisi per spatium temporiscar non seulement il y faut un temps longet studii assiduitatem regulamur et doctrinamur in illa.pour que, par une tude assidue, nous en dcouvrions les rgles et la science.4. Harum quoque duarum nobilior est vulgaris:De ces deux [parlers] le plus noble est le vulgairetum quia prima fuit humano generi usitata;parce quil fut le premier tre utilis par le genre humaintum quia totus orbis ipsa perfruitur,parce que toute la terre en jouitlicet in diversas prolationes et vocabula sit divisa;bien quil soit divis en diverses prononciations et vocablestum quia naturalis est nobis,parce quil nous est naturelcum illa potius artificialis existat.alors que lautre est plutt artificielManifeste en faveur de la cration dune langue vulgaire illustre sappuyant sur les diffrentes varits rgionales de litalien

BokmlNynorsk

SamnorskAnglais13Diglossie / Bilinguisme dune approche en 2D une vision en 3D

Diglossie

Socit dans laquelle les basilecte-msolecte comportent des diffrences minimes avec lacrolecte Suisse allemand + Hochdeutsch (Schriftdeutsch)Arabe dialectal + arabe littral (19e sicle)ouextrmes avec lacrolecte 15Palanka = Huis closActivits langagires rduites lexpression des fonctions les plus immdiates de l'existence. Marcel CourthiadesDiglossie ignore16

nutricem imitantes accipimusce que nous recevons en imitant notre nourrice17Au cours dune opration, un chirurgien communique dans linstant. Ses phrases sont minimales, efficaces et prcises.

Combien stonnent aprs 6, 7 ans dallemand ou danglais de ne rien comprendre quand ils sont dans le pays. Lacrolecte est inefficace en situation de communication.

Le basilecte = langue de lhumour, de la tendresse, de la pdagogieBasilectes et msolectes ne sont des genres mineurs. Plurilinguisme

Plus de mots synonymes, mais pas plus de concepts (dnotations).

cocachorrochienHundcperrodoggosdjukel20hontelashamevergonhaPlus de nuances (connotations).La dnotation est le sens littral d'un terme, que l'on peut dfinir (et trouver dans le dictionnaire).La connotation est l'ensemble des lments de sens indirects, subjectifs, culturels, implicites, qui peuvent s'ajouter ce sens littral.21Alternance codiqueCode-switching

22

Hund23

Boarisch

24

Caipira

25

26Prononciation / Schibboleth (Accent authentique)Pronunciation is the most salient aspect of the language ego, the hardest to penetrate (to adquire in a new language), the most difficult to lose (in ones own). Alexander Z. Guiora

De la conscience du ridicule lurgence de laccent authentique

ccococ

Sorvete de cocoMoqueries exclusion, isolement, mutisme Accent authentiqueMot (ou phrase) de ne pouvant tre prononc que par les membres dun groupe.

Schibboleth 30Obligatoirepour faire partie du groupeObjectif : connivenceFacultatif - clart diction Objectif : communicationFortement recommand pour tre pris au srieuxObjectif: domination31Frquence vocale - HZ

Langage verbal / non-verbal / semi-verbal Le verbal

les mots, leur organisation, la syntaxeLe non-verbal Les gestes, mimiques, postures, regards, intonations Oral ou Ecrit

70 % 30% du messageSemi-verbal

Dessins + couleurs = substantifs et adjectifAnimations = verbes et adverbesLittrature semi-verbale

Confusion entre semi-verbalit et oralit. Ne pas savoir crire, ne signifie pas tre dans loralit36Oralit / Culture de lcritOralit = Transmission dun patrimoine verbal obissant des rgles syntaxiques et techniques de mmorisation

Invention de rgles spcifiques :mise en page, orthographe, ponctuation,Ecriture (- 5000 ans)

Sauvegarde et duplication de ce patrimoine

Epope de Gilgameshfin du IIIe millnaire

MONTAIGNE

SOCRATE

VDASChoix dlibr de loralit39

Transmission en danger Au fil des sicles, corpus de + en + importantDestruction du second temple (moins de yechivot)

Dcision de transgresser linterdit : criture de la Torah oraleMishna (rptition) 200 500 EC Guemara (perfection, complment) partir du 6e sicle

Mishna + Guemara = Talmud (tude)

Mose - Mont Sina

Transmission directe (de la bouche du matre loreille du disciple)Passive : rptition de la loi oraleDynamique : rinterprtation chaque gnrationInterdiction dcrire et de publier la Tora orale

40Illettrisme / Analphabtisme du repaire des clercs lhumiliation du citoyen et lchec de lcoleQuest-ce quun illettr ? Il dchiffre, sans comprendre ce quil lit. Il naccde pas lacrolecte.

Quest-ce quun analphabte ? Lanalphabte ne dchiffre pas. Il est gnralement illettr.Analphabtes lettrsPandit (Inde)Lcrit na pas de valeur.Le scribe est un subalterne (sudra)

Repentistas (Brsil)Modalidades (systme de composition formulaire Homre)

Dfinition de lANLCI

IllettrismeOn parle dillettrisme pour des personnes qui, aprs avoir t scolarises en France, nont pas acquis une matrise suffisante de la lecture, de lcriture, du calcul, des comptences de base, pour tre autonomes dans les situations simples de la vie courante. Il sagit pour elles de rapprendre, de renouer avec la culture de lcrit,

Situations simples de la vie couranteInvasion crits juridico administratifsart. 110. Que les arretz soient clers et entendibles Et afin qu'il n'y ayt cause de doubter sur l'intelligence desdictz arretz. Nous voulons et ordonnons qu'ilz soient faictz et escriptz si clerement qu'il n'y ayt ne puisse avoir aulcune ambiguite ou incertitude, ne lieu a en demander interpretacion. chec de Dante et de Franois 1erE a vituperio di loro dico che non si deono chiamare litterati,Et je le dis leur honte quils ne doivent pas tre appels lettrsper che non acquistano la lettera per lo suo uso,parce quils nacquirent pas les lettres pour lusage de celles-cima in quanto per quella guadagnano denari o dignitatemais parce que grce elles ils gagnent argent et dignits

Dante - Convivio, Livre 1, chap. IX

De lradication des patois la langue de la RpubliqueCONSTITUTION FRANAISE (Loi constitutionnelle n 92-554 du 25 juin 1992) La langue de la Rpublique est le franais. accs un acrolecte pour tout citoyen

De la diglossie ignore lchec de lcoleCODE DE L'EDUCATION (Article L111-1 )L'cole garantit tous les lves l'apprentissage et la matrise de la langue franaise. Najis tumenge

elisabeth.clanet@cned.fr