Top Banner

Click here to load reader

Ludo Martens Un Autre Regard Sur Staline

Aug 14, 2015

ReportDownload

Documents

souizo

Edition lectronique ralise par Vincent Gouysse partir de louvrage publi en 1994 aux Editions EPO (Lange Pastoorstraat 25-27 ; 2600 Anvers (Berchem) ; Belgique Tl. : + 32 (0)3 239 68 74 www.epo.be). Cette dition lectronique ne comprend pas dindex (du fait de la pagination diffrente). Ce livre est prendre en compte titre documentaire (Cf. Imprialisme et anti-imprialisme .)

WWW.MARXISME.FR

En fermant ce livre pas comme les autres, le lecteur dira probablement : beaucoup de ce que je croyais savoir sur Staline n'tait que mensonge... Un autre regard sur Staline analyse une srie de "mdiamensonges" : la famine-holocauste en Ukraine, les douze millions de morts du Goulag. L'ouvrage rfute les attaques les plus frquentes contre Staline : le testament de Lnine, la collectivisation impose par un Parti totalitaire, l'industrialisation force, la liquidation de la vieille garde bolchevique, la terreur aveugle et absurde des purations, la collusion de Staline et Hitler, etc. Le chapitre sur la collectivisation dcrit en dtail les luttes complexes par lesquelles des paysans, vivant jusqu'alors dans des conditions moyengeuses, sont entrs dans la socit moderne. L'analyse des procs de Moscou montre, preuves l'appui, que des dfaitistes se sont lis des conspirateurs militaires pour renverser la direction bolchevique, les positions de Trotski sont discutes, y compris son appel l'insurrection, lanc en mai 1940, en pleine guerre mondiale. La contribution essentielle de Staline la grande guerre antifasciste est mise en lumire. Au prix de 23 millions de morts, Staline et le peuple sovitique ont port presque tout le poids de la guerre anti-fasciste. Aujourd'hui, Staline couvert d'opprobre, c'est Hitler qui est rhabilit... Le livre examine la critique faite par Staline, au cours des annes 1948-1953, de l'opportunisme la Khrouchtchev. Les pays de l'ex-Union sovitique connaissent maintenant la restauration du capitalisme sauvage et la monte du fascisme. Cette catastrophe fait dire au dissident Alexandre Zinoviev : En fait, Staline a t le plus grand gnie politique de ce sicle. Le lecteur trouvera dans Un autre regard sur Staline quantit d'informations provenant de sources acadmiques occidentales, mais indites en franais et inconnues du grand public. Ludo Martens est l'auteur de l'argent du PSC-CVP (1984), de Pierre Mulele ou la seconde vie de Patrice Lumumba (1985), de Sankara, Compaor et la rvolution burkinab (1989), de Une femme du Congo (1991) et de L'URSS et la contrervolution de velours (1991).

J'ai t un anti-stalinien convaincu ds l'ge de dix-sept ans. L'ide d'un attentat contre Staline envahit mes penses et mes sentiments. Nous tudimes les possibilits 'techniques' d'un attentat. Nous passmes la prparation pratique. S'ils m'avaient condamn mort en 1939, cette dcision aurait t juste. J'avais conu le plan de tuer Staline, et ceci tait un crime, non? Lorsque Staline tait encore en vie, je voyais a autrement, mais maintenant que je peux survoler ce sicle, je dis: Staline a t la plus grande personnalit de notre sicle, le plus grand gnie politique. Adopter une attitude scientifique l'gard de quelqu'un est autre chose que manifester son attitude personnelle. Alexandre Zinoviev, 1993 Alexandre Zinoviev, Les confessions d'un homme en trop, Ed. Olivier Orban, 1990, pp.104, 120. Interview Humo, 25 fvrier 1993, pp.48-49. A mon avis, il y a deux 'pes': l'une est Lnine et l'autre, Staline. L'pe qu'est Staline, les Russes l'ont maintenant jete. Gomulka et certains Hongrois l'ont ramasse pour frapper l'Union sovitique, pour combattre ce qu'on appelle le stalinisme. Les imprialistes se servent aussi de cette pe pour tuer les gens; Dulles par exemple l'a brandie un moment. Cette arme n'est pas prte, elle est jete. Nous autres Chinois, nous ne l'avons pas rejete. Quant l'pe qu'est Lnine, n'a-t-elle pas t, elle aussi, rejete en quelque sorte par les dirigeants sovitiques? A mon avis, elle l'a t dans une assez large mesure. La rvolution d'octobre est-elle toujours valable? Peut-elle encore servir d'exemple aux diffrents pays? Le rapport de Khrouchtchev dit qu'il est possible de parvenir au pouvoir par la voie parlementaire; cela signifie que les autres pays n'auraient plus besoin de suivre l'exemple de la rvolution d'octobre. Une fois cette porte grande ouverte, le lninisme est pratiquement rejet. Mao Zedong, 15 novembre 1956 Mao Zedong, uvres choisies, tome V, Ed. en Langues trangres, Beijing, 1977, p.369.

2

Sommaire :Avant-propos (p. 4) Introduction. L'actualit de Staline (p. 5) Chapitre 1. Le jeune Staline fait ses armes (p. 11) Chapitre 2. La construction du socialisme dans un seul pays (p. 22) Chapitre 3. L'industrialisation socialiste (p. 26) Chapitre 4. La collectivisation (p. 32) Du rtablissement de la production l'affrontement social (p. 32) La premire vague de la collectivisation (p. 36) La ligne organisationnelle de la collectivisation (p. 39) L'orientation politique de la collectivisation (p. 41) La dkoulakisation (p. 44) Le vertige du succs (p. 47) L'essor de l'agriculture socialiste (p. 51) Le gnocide de la collectivisation (p. 54) Chapitre 5. La collectivisation et l'holocauste ukrainien (p. 57) Chapitre 6. La lutte contre le bureaucratisme (p. 67) Chapitre 7. La Grande Purge (p. 71) Comment se posait le problme des ennemis de classe? (p. 72) La lutte contre l'opportunisme dans le Parti (p. 75) Les Procs et la lutte contre le rvisionnisme et l'infiltration ennemie (p. 77) Le Procs du centre trotskiste-zinoviviste (p. 77) Le Procs de Piatakov et des trotskistes (p. 81) Le Procs du groupe social-dmocrate boukhariniste (p. 86) Le Procs Toukhatchevski et la conspiration anti-communiste dans l'arme (p. 96) L'puration de 1937-1938 (p. 105) La rectification (p. 107) La bourgeoisie occidentale et l'puration (p. 110) Chapitre 8. Le rle de Trotski la veille de la Seconde Guerre mondiale (p. 111) Chapitre 9. Staline et la guerre antifasciste (p. 118) Le Pacte germano-sovitique (p. 118) Staline a-t-il mal prpar la guerre antifasciste? (p. 121) Le jour de l'attaque allemande (p. 124) Staline face la guerre d'extermination des nazis (p. 128) Staline, sa personnalit, ses capacits militaires (p. 131) Chapitre 10. De Staline Khrouchtchev (p. 138) Les Etats-Unis prennent la relve de l'Allemagne nazie (p. 138) Staline contre l'opportunisme (p. 145) Le coup d'Etat de Khrouchtchev (p. 151) Notes (p. 155) Photos (p. 167)

3

Avant-proposQu'un dissident sovitique clbre, vivant en Allemagne runifie, un homme qui dans sa jeunesse poussait l'anti-stalinisme jusqu' la prparation d'un attentat terroriste contre Staline, qui a rempli des livres pour dire tout le mal qu'il pensait de la politique stalinienne, qu'un tel homme se voie oblig, dans ses vieux jours, de rendre hommage Staline, voil qui laisse songeur. Beaucoup d'hommes qui se proclament communistes n'ont pas fait preuve d'autant de courage. En effet, il n'est pas facile d'lever sa faible voix contre l'ouragan de la propagande anti-stalinienne. D'ailleurs, un grand nombre de communistes se sentent fort mal l'aise sur ce terrain. Tout ce que les ennemis du communisme avaient affirm pendant trente-cinq ans, Khrouchtchev est venu le confirmer en 1956. Depuis lors, l'unanimit dans la condamnation de Staline, qui va des nazis aux trotskistes et du tandem Kissinger-Brzezinski au duo Khrouchtchev-Gorbatchev, semble s'imposer comme preuve de vrit. Dfendre l' uvre historique de Staline et du Parti bolchevik devient impensable, devient chose monstrueuse. Et beaucoup d'hommes qui s'opposent pourtant sans quivoque l'anarchie meurtrire du capitalisme mondial ont pli sous l'intimidation. Aujourd'hui, le constat de la folie destructrice qui s'est empare de l'ex-Union sovitique, avec son cortge de famine, de chmage, de criminalit, de misre, de corruption, de dictature ouverte et de guerres interethniques, a conduit un homme comme Zinoviev la remise en question de prjugs ancrs depuis l'adolescence. Il ne fait aucun doute que ceux qui veulent dfendre les idaux du socialisme et du communisme devront au moins en faire autant. Toutes les organisations communistes et rvolutionnaires de par le monde se verront obliges de rexaminer les opinions et les jugements qu'elles ont formuls depuis 1956 sur l' uvre de Staline. Personne ne peut chapper cette vidence: lorsqu'aprs 35 ans de dnonciations virulentes du stalinisme, Gorbatchev en eut rellement fini avec toutes les ralisations de Staline, on constata que Lnine tait, du mme coup, devenu persona non grata en Union sovitique. Avec l'enterrement du stalinisme, le lninisme avait lui aussi disparu sous terre. Redcouvrir la vrit rvolutionnaire sur la priode des pionniers est une tche collective qui incombe tous les communistes du monde. Cette vrit rvolutionnaire sortira de la confrontation des sources, des tmoignages et des analyses. L'apport des marxistes-lninistes sovitiques, qui seuls peuvent avoir accs certaines sources et tmoins, sera capital. Mais ils doivent travailler aujourd'hui dans des conditions des plus difficiles. Nos analyses et rflexions sur le sujet, nous les publions sous le titre Un autre regard sur Staline. La classe dont l'intrt fondamental consiste maintenir le systme d'exploitation et d'oppression nous impose quotidiennement sa vision de Staline. Adopter un autre regard sur Staline, c'est regarder le personnage historique de Staline travers les yeux de la classe oppose, celle des exploits et des opprims. Ce livre n'est pas conu comme une biographie de Staline. Son intention est d'aborder de front les attaques contre Staline auxquelles nous sommes le plus habitus: le testament de Lnine, la collectivisation impose, la bureaucratie touffante, l'extermination de la vieille garde bolchevique, les grandes purges, l'industrialisation force, la collusion de Staline avec Hitler, son incomptence dans la guerre, et cetera. Nous nous sommes attels dmonter certaines grande