Top Banner

Click here to load reader

Automobile Revolution

Aug 08, 2015

ReportDownload

Documents

chokam

AvAnceR coMpRendRe pARtAgeR AnAlyseR dcouvRiR cReR

N16

Automobile lA rvolutioN trANquilleMarchs, rglementations, motorisations, mentalits : au-del de la crise actuelle, laccs une mobilit durable passera par des transformations lentes et profondes. Regards croiss sur les voies qui se dessinent.

sommaireP 4 7 P 8 9 P 10 33 instantans Total en quelques faits Le monde en quelques chiffres avancer La vie de recherche

contributeurs

ditorial

1

la rvolution tranquille de lautomobileUn march chri Des constructeurs et des normes Le bel avenir du moteur thermique De lhybride au tout lectrique La F1, moteur dides Panne dimage ? partager Lil de Total analyser sanctions contre engagement : partir ou rester ? dcouvrir il tait une foi crer Au commencement tait lnergie13 - sbastien taillemite, responsable Marketing chez Cray Valley, une filiale de lactivit Chimie de Total. P. 21. 14 - christian casse, directeur de la Recherche et du Dveloppement dHutchinson, une filiale de lactivit Chimie de Total. P. 23. 15 - thierry Koskas, directeur du Programme vhicule lectrique chez Renault. P. 24 27. 16 - daniel le breton, chef du dpartement Transport & nergie au sein de la branche Raffinage & Marketing de Total. P. 26 27. 17 - rob White, directeur gnral adjoint (moteurs) dING Renault F1 Team. P. 28 29. 18 - bob bell, directeur technique chssis dING Renault F1 Team. P. 28 29. 19 - Philippe Girard, chef du Projet technique F1 pour Total. P. 28 29. 20 - Glauco arbix Papagaio, professeur de sociologie luniversit de So Paulo. P. 30 33. 21 - Pascale Hebel, directrice du dpartement Consommation du Credoc. P. 30 33. 22 - bruno marzloff, sociologue spcialiste des mobilits et fondateur du Groupe Chronos. P. 30 33. 23 - morgan Faivre, ancien directeur du planning stratgique de CLM BBDO et fondateur de lagence de publicit Les Gros Mots. P. 30 33.5 6 7 2 3 4 CRdiTs phoTo : 1 - VRoNique pAuL. 2 - dR. 3 - RoLANd BeRGeR sTRATeGY CoNsuLTANTs. 4-5 - dR. 6 - MARCo duFouR. 7-8 - dR. 9 - psA. 10 - dR. 11 - AToTeCh. 12 - dR. 13 - ReGis GAiGNAuLT/CRAY VALLeY. 14 - huTChiNsoN.

comprendre

Prise de conscience des enjeux lis au changement climatique, records de prix des carburants en 2008, impact de la crise conomique,autant de facteurs qui modifient en profondeur lutilisation de lautomobile. Aux tatsUnis, pays de lautomobile reine, le taux de renouvellement du parc automobile et le nombre de kilomtres parcourus diminuent. Premier consommateur mondial dessence, ce pays voit ses besoins dcliner. En Europe, la consommation de carburants, trs oriente vers le gazole du fait de la dislisation fiscale du parc automobile, recule galement. En amont, lindustrie europenne du raffinage doit sadapter pour faire face cette diminution de la demande et pour rduire la production dessence au profit de celle de gazole. Nous prvoyons cependant que la demande mondiale en produits ptroliers, tire par des pays fort potentiel de dveloppement comme la Chine ou lInde, va repartir la hausse avec la fin de la crise. Nos enjeux majeurs seront de continuer fournir nos clients lnergie dont ils ont besoin, de faire de notre mieux pour lconomiser et de limiter les missions de gaz effet de serre. Dans le secteur du transport, paralllement au dveloppement de la voiture lectrique, les solutions de remplacement des carburants actuels sont ltude. Chez Total, plusieurs programmes de recherche sur la biomasse sont en cours. Des exprimentations sur lhydrogne-carburant sont galement menes en Allemagne et en Belgique, o plusieurs stations-service spcialises sont dj oprationnelles. Mais il faudra encore plusieurs annes pour que ces solutions entrent dans la vie courante. En attendant, lengagement de Total est de mettre en uvre des solutions pour rduire les consommations dnergie. Nous travaillons avec les motoristes pour mettre au point des carburants ou des lubrifiants plus efficaces. Quant nos clients, nous les incitons adopter des comportements plus conomes sur la route, en leur montrant les bnfices dune conduite apaise ou les dpenses inutiles engendres par un vhicule mal entretenu. Ces

P 12 16 P 17 18 P 19 23 P 24 27 P 28 29 P 30 33 P 34 39 P 40 43 P 44 49 P 50 54

FRANCK YANG

EN CHINE, le partenariat entre Sinochem et Total vise le dveloppement de 500 stationsservice dans les rgions de Pkin o la centime station, Li Yuan, a t inaugure le 3 septembre 2009 et Shanghai.

8

9

10

1 - michel bnzit, directeur gnral Raffinage & Marketing, Total. P. 03. 2 - Yuan tao, directeur chez Chery Automobile. P. 12 15. 3 - Jacques rad, associ du cabinet de consultants Roland Berger. P. 14. 4 - dilip chenoy, directeur gnral de SIAM (Society of Indian Automobile Manufacturers). P. 16. 5 - ivan Hodac, secrtaire gnral de lACEA (Association des constructeurs europens dautomobiles). P. 17 et 18. 6 - alan reid, responsable tudes Marchs au sein de la branche Raffinage & Marketing de Total. P. 18. 7 - Peter langen, directeur du dpartement Motorisations chez BMW. P. 19 23. 8 - michel Forissier, directeur du Dveloppement chez Valeo. P. 19 23 et P. 24 27. 9 - Joseph beretta, en charge des relations institutionnelles du groupe PSA dans les domaines de lnergie, des nouvelles technologies et des missions. P. 19 23. 10- robert Poncelet, responsable de la Business Unit Polypropylne Automobile chez Total Petrochemicals. P. 21. 11 - Harald ahnert, responsable Grands comptes et quipementiers automobiles chez Atotech, une filiale de lactivit Chimie de Total. P. 21. 12 - mark Hufziger, directeur de la division Transports de Bostik. P. 21.

11

12

13

14

15

16

15 - ReNAuLT. 16 - MARCo duFouR. 17-18 - ReNAuLT. 19-20-21-22-23 - dR.

Nous prvoyons que la demande mondiale en produits ptroliers, tire par des pays fort potentiel de dveloppement comme la Chine ou lInde, va repartir la hausse avec la fin de la crise.actions, qui ont un effet immdiat et peuvent faire conomiser jusqu 10 % de carburant, font lobjet dune opration baptise Eco10 que nous dployons lchelle europenne. Comme nos partenaires constructeurs automobiles, nous sommes devant une mutation profonde de nos mtiers et de nos offres. Cest un dfi que nous continuerons relever ensemble.

17

18

19

Michel Bnzit directeur gnral Raffinage & Marketing, Total

20

21

22

N16 Automne 200923

Photo de couverture : Trafic Bangkok.

02

N16

03

total en quelques faits

instantans

le monde en quelques chiffresTaux dincarcration par pays

tahiti,lun des plus importants gisements du golfe du Mexique, est entr en production le 5 mai 2009. il est opr par chevron. total y dtient une participation de 17 % au ct de statoilhydro. Dcouvert en 2002, ses rserves prouves et probables sont estimes plus de 400 millions de barils quivalent ptrole. le golfe du Mexique prsentant encore de nombreuses opportunits de dcouvertes, total a sign, dbut 2009, une srie daccords avec la socit amricaine cobalt, spcialiste de la zone, prvoyant lexploration conjointe de 214 blocs appartenant aux deux groupes.

laUrent ZYlberMan/total

Nombre dincarcrs sur 100 000 personnes> 700 De 300 500 De 200 300 De 150 200 De 100 150 De 50 100 < 50 Pas de donnesUN Human Development Report 2007/2008. infographies : Michel berget/ total

De 500 700

GisEmEnt dE mattErhorn,

opr par Total, dans le golfe du Mexique.

lgyptea attribu total un permis dexploration en mer dans le bloc 4 (el burullus offshore est), situ dans le bassin du nil. total, oprateur, dtient 90 % du permis et sera associ enel (10 %), aprs approbation des autorits comptentes. Dune superficie de 2 516 kilomtres carrs, le bloc 4 se trouve dans une zone prolifique o de nombreuses dcouvertes de gaz ont dj t ralises. cette attribution marque le retour de total dans lexploration et la production en gypte, o le groupe a dj t prsent entre 1975 et 2001.

novatek,producteur russe de gaz naturel, et total ont sign, le 24 juin, un protocole daccord pour lachat de 49 % de terneftegas, filiale de novatek, qui conservera 51 % des parts. terneftegas dtient une licence de dveloppement et de production sur le gisement terre de termokarstovoye, situ dans la rgion des Yamalonenets, dans larctique russe. ce gisement possde un potentiel de plus de 47,3 milliards de mtres cubes de gaz et prs de 10,3 millions de tonnes de condensats. lobjectif est de lancer le projet ds 2011. la transaction sera finalise aprs son approbation par le service fdral antimonopole.

r&d

, telle est la hausse du nombre darticles scientifiques publis entre 2002 et 2008 dans les pays en dveloppement dont le pib par habitant est compris entre 1 250 et 3 500 dollars (bulgarie, congo, Vietnam, etc.), selon lassociation research4life. laugmentation est de 145 % dans les pays dont le pib par habitant est infrieur 1 250 dollars (nigeria, tanzanie, Kenya, etc.), alors que la croissance avait t respectivement de 30 % et de 22 % entre 1996 et 2002. titre de comparaison, les pays dvelopps ont connu une augmentation de 25 % entre 1996 et 2002, et de 67 % entre 2002 et 2008. cette hausse massive des publications scientifiques sexplique notamment par la mise en place de politiques scientifiques et par un meilleur financement public et priv de la recherche.World Conference of Science Journalists, 2009.

+ 194 %

tokyo devient la ville la pluspour les expatris, devant Moscou, relgue la 3e place. avec osaka en 2e position, le Japon se distingue particulirement. genve est 4e et hong Kong, 5e. en un an, le classement a t largement remani du fait des fortes fluctuations montaires et de lapprciation du dollar. ainsi, londres (16e) a perdu 13 places, tandis que new York, en 8e p

Welcome message from author
This document is posted to help you gain knowledge. Please leave a comment to let me know what you think about it! Share it to your friends and learn new things together.