Top Banner
Élisabeth Turgeon
21

Élisabeth Turgeon

Jan 08, 2016

Download

Documents

presta

Élisabeth Turgeon. Sa naissance. Élisabeth Turgeon naît le 7 février 1840 à. près de Québec. Vue du village, début du siècle. Son baptême. Le 8 février 1840, le curé Louis Raby déclare avoir baptisé. Marie-Élisabeth, née la veille, fille de Louis-Marc Turgeon et d’Angèle Labrecque. - PowerPoint PPT Presentation
Welcome message from author
This document is posted to help you gain knowledge. Please leave a comment to let me know what you think about it! Share it to your friends and learn new things together.
Transcript
Page 1: Élisabeth Turgeon

Élisabeth Turgeon

Page 2: Élisabeth Turgeon

Sa naissanceSa naissance

Élisabeth Turgeon naît le 7 février 1840 à

près de Québec.

Vue du village, début du siècle

Page 3: Élisabeth Turgeon

Son baptêmeSon baptême Le 8 février 1840,

le curé Louis Raby déclare avoir baptisé

Marie-Élisabeth, née la veille,

fille de

Louis-Marc Turgeon

et d’Angèle Labrecque.

Page 4: Élisabeth Turgeon

Après son baptême,de retour à la maison,

quelle joie, pour ses sœurs

Louise, Henriette, Angèle et son frère

Louis-Pierre-Hubert,d’accueillir leur petite sœur!

Mais elle est si frêlepourra-t-elle survivre?

Page 5: Élisabeth Turgeon

Elle demeure maladive,

elle ne peut pas participer aux jeux

des jeunes de son âge.

Elle participe aussi aux connaissances

que son père donne à ses enfants.

Elle aime faire le bonheur des autres,

elle aide sa mère dans les travaux domestiques.

Page 6: Élisabeth Turgeon

Ses étudesSes études

Son état de santé ne lui permet pas de suivre régulièrement ses sœurs à l’école.

Heureusement, sa sœur Louise enseigne à Beaumontet l’aide dans la poursuite des études élémentaires.

En 1860, ayant réussi les examens

requis, elle est admise à l’École Normale Laval (Québec);

elle y fait son entrée en septembre.

Page 7: Élisabeth Turgeon

l’abbé Jean Langevin,principal,

a vite remarqué,

chez Élisabeth Turgeon,

les qualités suivantes : intelligence vive,

bonté, fermeté, goût du travail

et amour des jeunes.

À l’École Normale Laval (Québec),

Page 8: Élisabeth Turgeon

Dès 1863, Élisabeth enseigne huit ans, à Saint-Romuald-d’Etchemin (Québec).

Ensuite, elle tient une classe privée à Saint-Roch de Québec.

En 1874, elle enseigne à Sainte-Anne-de-Beaupré (Québec).

Élisabeth, enseignante

Page 9: Élisabeth Turgeon

Monseigneur Jean LangevinMonseigneur Jean LangevinEn 1867, le principal de l’École Normale Laval

devient le premier évêque de Rimouski.

Un diocèse où régnait l’ignorance.

Mgr Jean Langevin se souvient alors

d’Élisabeth Turgeon :

elle serait la personne idéale

pour consacrer sa vie

à l’instruction et à l’éducation

des jeunes de son diocèse.

Il l’invite à Rimouski.

Page 10: Élisabeth Turgeon

À l’appel pressant de Mgr Langevin,

Élisabeth arrive à Rimouski le 3 avril 1875

et se joint à celles qu’on nomme déjà

« Sœurs des Petites-Écoles. »

Son arrivée à RimouskiSon arrivée à Rimouski

Maison Martin, rue St-Germain

où est accueillie Élisabeth, le 3 avril 1875.

Page 11: Élisabeth Turgeon

Élisabeth, supérieureÉlisabeth, supérieure

L’émission des premiers vœux

a lieu le 12 septembre 1879.

La célébration est présidée

par Monseigneur. Ce même jour,

il nomme Élisabeth Turgeon

supérieure de la Congrégation

des « Sœurs des Petites-Écoles. »

Page 12: Élisabeth Turgeon

Un pas de plus…Un pas de plus…

À Saint-Gabriel, le 2 janvier 1880, la fondatrice envoie en mission,

les deux premières Sœurs des Petites-Écoles.Le 7 janvier, elles accueillent 18 élèves.

Frileusement… la mission se concrétise.

Page 13: Élisabeth Turgeon

L’espérance grandit…L’espérance grandit…

En septembre 1880,

quatre sœurs sont envoyées en mission

en Gaspésie:

deux à Saint-Godefroi,

deux à Port-Daniel.

La fondatrice les y conduit.

Page 14: Élisabeth Turgeon

Au retour de la Gaspésie, Élisabeth est épuisée.

Pourtant, elle continue son œuvre. Elle croit l’heure arrivée de créer, à

Rimouski, une école d’application pour mieux préparer les novices

à l’enseignement.

Page 15: Élisabeth Turgeon

Constamment, son cœur se porte vers les sœurs en mission.

Elle leur écrit des lettres chaleureuses et pleines de sollicitude.

Elle s’informe de leurs élèves et dit comment elle les aime.

D’autres paroisses, d’autres diocèses demandent des Sœurs.

À regret, Mère Marie-Élisabeth doit faire attendre, elles ne sont pas assez nombreuses.

Page 16: Élisabeth Turgeon

Sa mortSa mortLa maladie qui la menace

depuis longtemps s’aggrave.Le médecin qui la visite le 23 mars

l’avertit de se préparer à la mort.Elle reçoit l’onction des malades. À

ses sœurs désolées, elle dit qu’elle est prête à mourir.

Le 17 août 1881, Élisabeth Turgeon meurt.

Vingt minutes après minuit

Page 17: Élisabeth Turgeon

La mission continue…La mission continue…Après la mort de Mère Élisabeth, la mission se continue par la Congrégation qu’elle a fondée:

les «  Sœurs des Petites-Écoles »

appelées en 1891

« Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire »

Page 18: Élisabeth Turgeon

La dévotion envers

Marie-Élisabeth Turgeon

s’intensifie dans la Congrégation

et se répand dans le peuple.

Les démarches officielles en vue de la canonisation

de cette Servante de Dieu

sont en cours depuis septembre 1990.

Vers sa béatificationVers sa béatification

Page 19: Élisabeth Turgeon

Prière pour obtenir une faveurPrière pour obtenir une faveur

Dieu notre Père,

permets dans ta bonté

qu’Élisabeth Turgeon

soit glorifiée sur la terre.

Par son intercession, veuille nous accorder

la faveur que nous sollicitons.

Page 20: Élisabeth Turgeon

ConcernantConcernant Élisabeth Turgeon Élisabeth TurgeonSi vous désirez de la documentation,

des reliques,

des images-prières,

des neuvaines

et le livret:

Élisabeth Turgeon, Hier et Aujourd’hui,

ceturgeon@soeursdusaintrosaire.org

Visitez : http://www.soeursdusaintrosaire.org

Page 21: Élisabeth Turgeon

Création: Rita Gallant, R.S.R.

En collaboration : Denise Beaulieu, R.S.R.

Novembre 2005