Top Banner

Click here to load reader

E publicité v5

Dec 07, 2014

ReportDownload

Documents

 

  • 1. LAPUBLICITINTERACTIVEMuhittin Attas | Rgis Boussari | Geoffrey Kazmierczak | Liliah RabahiQuentin Sautour | Cyril Spoor | Yuanyuan Liu

2. INTRODUCTIONPetit historique de la publicitTrois grandes priodes : Lavant guerre (1920-1939) Les Trente Glorieuses (1945-1973) Les annes 1980, 1990, 2000http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Trente_Glorieuses/185974http://tpepub.centerblog.net/5-histoire-et-evolution-de-la-publicitehttp://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/societe-de-consommation-113956 3. LAVANT GUERRE Publicit prsente sur des supports papier et la radio Description orale du produit ou reprsentation statique Consommateur spectateur Produits de premire ncessit les plus concerns Pas un simple produit vant mais toute une marque Peu de concurrence, publicit centre sur le produit Notion de cible non dfinie 4. LES 30 GLORIEUSES Prosprit des entreprises, pouvoir dachat des mnages qui augmente Hausse de la concurrence Le consommateur a plus de choix, il faut le sduire Apparition des publicits sur les loisirs, le confort Apparition de la tlvision, produit mis en avant dans des mises ensituation Consommateur prend de limportance, tude de son comportement Apparition des campagnes publicitaires (multi support) 5. LES ANNES 1980, 1990 ET 2000 Socit de consommation La publicit se greffe partout autour du consommateur Le consommateur a les moyens (prts), il devient exigeant Produit fabriqu POUR et dans SON intrt Divisions des consommateurs en marchs cible Apparition dinternet (cookies, enregistrement des donnes) Consommateur devient acteur par sa navigation La demande devient suprieure loffre 6. NOTREPROBLMATIQUE Face la concurrence toujours plus agressive Face aux exigences de plus en plus pointues du consommateur Face au besoin de gagner du temps La publicit interactive va-t-elle faire muter un secteur en pleine remise en question ? 7. 01.1 VERS UNE NOUVELLE RE PUBLICITAIRE Le marketing classique en berne 8. LE MARKETING CLASSIQUE EN BERNE Constat : publicit de moins en moins bien perue malgr les efforts desannonceurs en matire de crativit. Cause : lassitude des consommateurs cause du ct intempestif, voireagressif de la publicit. Formats de publicit sur le web : 9. LES FORMATS DISPLAY CLASSIQUES LESPLUS COURANTS> La bannire simple : 468 x 60 pixels | 35ko Format universel par excellence, cest une rfrence et un trs bon moyen decommuniquer 10. LA MEGA BANNIERE> Format : 728x90 px Elle permet la fois une meilleure exposition et laisse plus de place lacrativit (surface crative et poids suprieur)http://event.adenclassifieds.com/specifications-techniques/formats_publicitaires/megabanniere.html 11. LE RECTANGLE MOYEN OU PAV> Format : 300x250 px | 50 koLe pav est le format idal pour diffuser de la vido. Il sintgre trs bien auxsites.http://www.massmotionmedia.com/exemples/himedia/abraham_lincoln/pave_FT/ 12. LE SKYSCRAPER> Format : 160x600 px et 120x600 px | 50 ko Le skyscraper est un bon format pour dispositif de teasing. Ilpeut galement sutiliser en complment dautres formatspour faire passer un message publicitaire. Le format sintgre difficilement au site. Il est plus adapt pour une cration graphique que du texte 13. LE CARR> Format : 250x250 px | 50 ko Trs bon format, bien visible sans tre intrusif Positionn comme une offre majeure sur la plupart des portails 14. LE POP-UP!> Format : 250x250 px (minimum) Dans son utilisation, le pop-up apparat au chargement et possde uncapping. La taille du pop-up peut varier jusqu couvrir la page entire, on parle alorsdun "interstitiel".http://lp.bigfarm.goodgamestudios.com/?country=fr&pid=36&camp=1&gid=15&cid=50662&placement=50662 Efficacit mauvaise et nuisible (addon adblock) 15. LINTERSTITIEL> Format : de 400x400 px 900x550 px| 100 ko | 12 sec. (maximum) Trs efficace dans une campagne dont lobjectif est de dvelopper lanotorit > http://www.allocine.fr/ 16. LEXPAND BANNER> Taille variable | 50 ko au total | 30 sec. maximum (si vido) Lexpand banner peut tre adapte sur plusieurs types de bannires,bandeau, carr, etc. En position de bandeau, cest un format dont limpact est trs important. Notion dinteractivif : linternaute matrise en effet la mcaniqueteaser/rvlation laide de sa souris. >http://www.massmotionmedia.com/exemples/mediabrands/windows8/grand_angle_expand/ 17. LE FLASH TRANSPARENT> Taille variable | 70 ko | 10 sec. maximum Utilis sur des campagnes de branding/image, de courtes priodesprincipalement et lors du lancement dune nouvelle campagne.>http://www.massmotionmedia.com/exemples/universal/fastandfurious5/habillage_wat/ 18. LE BILLBOARD OU PREROLLTaille variable | 50 ko Espace donnant la part belle la crativit Capping de 1>http://www.massmotionmedia.com/exemples/mmm/preroll_interactif/dailymotion/index.html?c_id=54075&ref_id=51202 19. LHABILLAGE DU SITE Lhabillage dun site (ou dune newsletter) connat diffrents niveauxdintgration : cela va du papier peint avec le logo de la marque jusqu larefonte complte du design de la page> http://www.massmotionmedia.com/atawad/tron.html 20. TOASTER AD OU OVERLAY Il vient se superposer au contenu. Linternaute peut arrter le contenu parun clic et entre alors dans le contenupropos par lannonceur. Celui-ci peut tre ferm dun simpleclic, linternaute revient alors sur la vidoinitiale. Lide consiste ici associer le contenuavec le message publicitaire. 21. HOME THEATER AD Reproduit en quelque sorte les conditions du cinma. Ce format est videmment destin des secteurs publicitaires bienspcifiques tels que les DVD par exemple.>http://www.massmotionmedia.com/exemples/20minutes/the_dictator/habillage_rideau/ 22. JUKEBOX 3D Ce format est adapt une logiquedadvertainement (advertising +entertainement) : Les annonceurs ont la possibilit dallerplus loin quun spot TV de 30 secondeset peuvent crer plusieurs contenustrs riches, un univers complet. 23. 01.2 VERS UNE NOUVELLE RE PUBLICITAIRE Une rvolution ncessaire 24. UNE RVOLUTION NCESSAIREConstat : Changement de comportement des consommateurs Ncessaire raction des annonceurs Rendue possible car secteur qui mute rgulirement 25. UNE RVOLUTION NCESSAIREProblmatique : Faire passer un message un consommateur qui souhaite lviter Ragir linefficacit du bombardement publicitaire Prendre en compte lexigence croissante des consommateurs 26. UNE RVOLUTION NCESSAIRESolution : Impliquer davantage le consommateur Donner un sens lachat, convaincre, motiver Donner un rle actif au consommateur 27. 01.3 VERS UNE NOUVELLE RE PUBLICITAIRE Les solutions apportes 28. LES SOLUTIONS APPORTESTisser des liens : Rapprocher marque et consommateur Proximit = plus rceptif au message Communication individualise au seinde lenvironnement numrique Source : http://www.metiers-du-web.com/wp- content/uploads/2012/01/sch%C3%A9ma-1-marketing- internet.png 29. LES SOLUTIONS APPORTESSuccs des publicits interactives : Divertissent les consommateurs Crent des liens sans prcdents entre marques et consommateurs Fournissent aux publicitaires des donnes importantes sur lesconsommateursSource de la dfinition : http://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire-Marketing/Publicite-interactive-6217.htm 30. 02.1 LE CONSOM- ACTEUR La place des digital natives 31. A. LE RLE DES DIGITAL NATIVES Qui sont-ils et comment vont-il influencer le march ? 32. LES DIGITAL NATIVES EN UN MOT REAL : AGENCE ADESIAS 33. GNRATION Y : NS ENTRE 1980 ET 1995 13 millions de franais 40% de la population active en 2015(INSEE) 34. DIGITAL NATIVES : TROIS GNRALITS SURQUIPS HYPERCONNECTS SENSIBLES AUX MARQUES 35. GNRATION Y ET STRATGIE MARKETING Marketing gnrationnel 36. LA NAISSANCEDUBUZZ Ou comment les marques vont chercher sapproprier ces phnomnes cres par les internautes 37. LE BUZZ : DFINITION Phnomne ou une technique de communication quiconsiste faire parler dun produit ou dun serviceavant mme son lancement en entretenant un bouche oreille savamment orchestr et des actions ciblesauprs des leaders dopinions Bertrand Bathelot 38. QUELQUES MMES CLBRES 39. MMES ET BUZZ : CARACTRISTIQUES Par les internautes, pour les internautes Succs souvent inattendu, ou non-maitris Humour dbile Propagation extrmement rapide Nombre de vues colossal(Gangnam Style : 10M vues / jour) 40. LE DFI DES MARQUESProposer aux internautes denouvelles expriences virales 41. EXEMPLE DE BUZZ RUSSI 42. EXEMPLE DE BUZZ RAT 43. LES BUZZ ENCHINE Quels types de publicit font le buzz en Chine ? 44. BUZZ EN CHINE Publicit sur mobiles/tablettes/web Place de lutilisateur (comportement) vis vis du produit 1.3 milliard dhabitants 538 millions de population connecte 1er march mondial de Smartphones (22% de part de march des ventes mondiales de smartphones au premier trimestre 2012 )Sources: Xinhua , Canalys 45. PUBLICIT SUR MOBILES/TABLETTES/WEBUtilisation : jeux mobilesForme : advergame Exemple: Jeu ours fait par lagence BBH Chine en 2010 pour WWF 46. PUBLICIT SUR MOBILES/TABLETTES/WEBApplication et ses codes QRExemple : WeChat(application gratuite pourla communicationinstantane lance parle groupe Tencent en2011) 47. PUBLICIT SUR MOBILES/TABLETTES/WEB Ordinateurs avec code QRSource vido : Youku.com 48. PLACE DE LUTILISATEUR VIS VIS DU PRODUIT Panneau publicitaire digital Exemple : Panneau publicitaire digitalpour promouvoir une marquedextermination des nuisibles(cafards, etc). 49. LA PUBLICIT SUR LESRSEAUX SOCIAUXUn nouvel espace de communication apprivoiser pour les marques etentreprisesObjectifs : tre lcoute des consommateurs Devenir les ambassadeurs de leur propre marque sur les rseaux sociaux Offrir des contenus valeurs ajoutes et fidliser Encourager une participation active des internautes 50. LA PUBLICIT SUR LESRSEAUX SOCIAUXExemples de stratgies marketingparticipatives Shopper to shopper service : Quand lesmarques permettent aux consommateursdchanger entre eux dans un lieu dmatrialis.Une boutique C