Top Banner
Catalogue de la vente aux enchères Vendredi 14 novembre 2014 à Bayonne projetvenuspaysbasque spacejunk.tv Un projet Culture & Santé pour la prévention du cancer du sein
66

Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

Apr 06, 2016

Download

Documents

Spacejunk

Catalogue de la vente aux enchères des œuvres du Projet Vénus Pays basque. Vente le 14/11/2014 à Bayonne. © Spacejunk Art Centers
Welcome message from author
This document is posted to help you gain knowledge. Please leave a comment to let me know what you think about it! Share it to your friends and learn new things together.
Transcript
Page 1: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

Catalogue de la vente aux enchèresVendredi 14 novembre 2014 à Bayonne

projetvenuspaysbasque

spacejunk.tv

Un projet Culture & Santépour la prévention du cancer du sein

Page 2: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque
Page 3: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

Venus Euskal Herri proiektuaren salmenta2014ko azaroaren 14ean ostiralarekin, atseko 7 orenetan

Vente Projet Vénus - Pays basque vendredi 14 novembre 2014 - 19h

L’aide est le remède

Laguntza sendagai

Page 4: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque
Page 5: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

1

Maire de BayonnePrésident de l’Agglomération

Côte Basque - Adour

Baionako Auzapezak Euskal Kostalde - Aturri

Hirigunearen Lehendakariak

Jean-René ETCHEGARAY

ont le plaisir de vous inviter à la Vente aux Enchères du Projet Vénus Pays basque

Venus Euskal Herri proiektuaren Antxeretako Salmentaragomitatzea plazer dute

le vendredi 14 novembre 2014 à 19h au Grand Salon de l’Hôtel de Ville de Bayonne

2014-ko azaroaren 14ean, ostiralarekin, atseko 7 orenetanBaionako Herriko Etxeko Saloi Haundian.

Adjoint délégué à la Culture et aux Jumelages

Kultur eta Parekatze gaietarako Auzapezorde delegatuak

Yves UGALDE

Président de l’association Praxis Centre d’Art Spacejunk

Praxis Elkarteburuak Spacejunk Arte Zentroak

Charlie NOIRAULT

Page 6: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

2

Page 7: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

3

p.4 Le mot du Président

p.5 Spacejunk Art Centers

pp.6-7 Le Projet Vénus

p.8 LIFE is Rose, Association bénéficiaire de la vente

p. 9 Témoignages

pp. 10-11 Céline HAMELIN, photographe

pp. 12-13 Pierre CARTON, photographe

pp. 14-32 Les Vénus - Artistes professionnels

pp. 33-34 Les bustes

pp. 35-41 Ateliers de création & de sensibilisation

pp. 42-51 Biographies des artistes

pp. 52-53 Ateliers de création

pp. 54-55 Le Parcours d’exposition (Octobre rose)

pp. 56-57 Remerciements

p. 58 Contacts

SOMMAIRE

Page 8: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

4

LE MOT DU PRÉSIDENT

Voici la cinquième édition du Projet Vénus ! Pour la première fois cette année, cet événement culturel et caritatif ne se produira pas seulement en Rhône-Alpes, autour du centre Spacejunk de Lyon qui l’a initialement porté, mais il verra également le jour au Pays basque, où nous avons décidé de tenter l’aventure avec des hommes et des femmes d’ici.

Car en ces temps d’austérité subie, conjuguée aux mutations sociologiques que nous traversons, le cancer du sein ne connait pas de frontières et l’on se prend à penser qu’il faut agir ensemble et vite pour éradiquer ce fléau et construire une société plus juste.

En portant le Projet Vénus, le centre d’art Spacejunk de Bayonne a l’ambition d’incarner ces valeurs. Le cancer du sein n’est pas une fatalité. Nous le savons aujourd’hui, plus il est décelé tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Ce message d’espoir, nous voulons le communiquer le plus largement possible, afin que personne ne soit oublié.

Mais pour y parvenir, nous avons besoin de vous tous. En soutenant ce projet, vous contribuez à votre échelle à diffuser de l’information pragmatique là où elle manque cruellement.

C’est aussi la raison pour laquelle Spacejunk a choisi d’accompagner l’association Life is Rose. Si le volet médical de la maladie est prioritaire, il est une double peine qui reste insupportable : la stigmatisation dans la vie quotidienne des malades. Par des actions concrètes, cette association emmenée par des femmes actives, répond en un temps record à la détresse des femmes atteintes du cancer du sein.

C’est la première fois que j’entends parler de la prise en charge de ces questions et je me dis alors, que nous sommes sur le bon chemin...

L’aide est le remède, rejoignez le mouvement !

Charlie NOIRAULT

Page 9: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

5

Le centre d’art Spacejunk de Bayonne est un lieu culturel fondé en 2007 avec le concours de mécènes et de collectivités locales. Il est le troisième centre du réseau Spacejunk, lui-même inauguré en 2003 à Grenoble.

Pour comprendre la ligne artistique de Spacejunk, il faut se plonger dans la contre-culture américaine de la fin des années soixante en Californie, ainsi que dans l’histoire mondialisée de l’art urbain. L’engagement et l’énergie des artistes de la fin du vingtième ouvraient alors une brèche dans l’art contemporain. À ce moment-là, différents milieux considérés comme alternatifs, tels que la bande dessinée underground, la scène Punk, le tatouage ou encore l’histoire du skateboard, se sont naturellement fédérés autour d’artistes emblématiques comme Robert Crumb ou Robert Williams.

Au fil du temps, Spacejunk est devenu un acteur majeur des mouvements Street Art, Lowbrow et Pop Surrealism en Europe ; un réseau culturel reconnu et une vitrine importante pour de nombreux artistes qui se déterminent comme les héritiers de cette période créative.

Ces quelques années d’existences au Pays basque ont permis de montrer de nombreux artistes, reconnus ou en devenir, de présenter des expositions en France et à l’étranger.

Tourné depuis toujours vers les jeunes et soucieux de rendre l’art contemporain accessible, cet espace offre une programmation originale, alliant qualité, découverte et éducation aux arts visuels.

Avec le Projet Vénus, Spacejunk réaffirme ses convictions et apporte de façon bénévole et solidaire, toute son expertise pour la réussite de cette aventure humaine et culturelle.

SPACEJUNK

Page 10: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

6

LE PROJET VÉNUSLes réticences à se faire dépister sont encore trop nombreuses et parce que 9 femmes sur 10 pourraient être guéries du cancer du sein s’il était détecté plus tôt,

Le centre d’art Spacejunk s’engage (depuis 5 ans à Lyon et pour la 1ère année à Bayonne) dans la promotion du dépistage du cancer du sein en proposant un projet Culture et Santé.

Porté par l’emblématique Vénus de Milo, ce projet fédère des personnes directement concernées par ce fléau, des élus, des professionnels de santé, des artistes, des entreprises et de nombreux bénévoles.

QUATRE OBJECTIFS PRIORITAIRES...

1. Sensibiliser le grand public à l’importance du dépistage du cancer du sein et briser les tabous associés à cette maladie.

2. C’est un projet social et culturel porté par des collabora(c)teurs de tous horizons et de tous âges, qui vise à développer les échanges autour de la maladie et de ses conséquences.

3. Nous impliquons au cœur de l’action les structures implantées en zones prioritaires parce que nous sommes inégaux face à l’information.

4. Le Projet Vénus finance des associations militantes qui œuvrent sur le terrain auprès des personnes touchées par le cancer du sein.

Page 11: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

7

...EN QUATRE ÉTAPES.

Des prises de vues de 50 femmes volontaires à demi-nues (et d’un homme) ont été photographiées par deux photographes professionnels – Céline Hamelin et Pierre Carton – puis imprimées sur toiles et montées sur châssis. Cette étape du projet permet aux modèles de s’impliquer dans un projet important autour du cancer du sein, c’est un moment de partage et d’échange sur le dépistage.

Réalisation en avril

Deux-tiers des toiles sont rehaussées par des artistes professionnels afin de créer de nouvelles œuvres avec un objectif commun : offrir un regard artistique et personnel au corps de la femme en démystifiant les tabous liés au cancer du sein. L’autre partie des toiles est confiée à des femmes résidant dans les quartiers prioritaires. C’est dans le cadre d’ateliers artistiques que nous favorisons les échanges entre les différents participants (femmes, artistes, médiateurs santé) et renforçons la sensibilisation du public face au cancer du sein.

Réalisation de juillet à septembre

Les œuvres créées de manière collaborative agrémentent le paysage urbain de Bayonne le temps d’ «Octobre Rose» (événement national, campagne de sensibilisation pour la lutte contre le cancer du sein) selon un parcours ciblant des lieux publics, culturels et de santé.

Réalisation en octobre

L’accomplissement du projet est la levée de fonds pour l’association militante LIFE is Rose. Les œuvres sont mises à prix au cours d’une grande vente aux enchères. Tous les acteurs du projets y sont réunis.

Réalisation en novembre

Page 12: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

8

Au Pays basque, Spacejunk a choisi d’accompagner Life is Rose. Cette association, dans les Pyrénées-Atlantiques, est la belle idée d’une assemblée de femmes, malades ou en parfaite santé, toutes convaincues que le cancer génère des dommages sociaux et financiers qu’il est possible de prévenir et compenser. Partenaire du premier jour de Rose Magazine, LIFE is Rose propose la mise en application du manifeste social de l’association de patients Les 343 Cancéreuses, et tisse un réseau local et national visant à la réalisation de 4 grands objectifs :◊ La présence sur le terrain, pour permettre à tous les malades du cancer et à

leurs proches de garder une place dans la société : aide financière, reconversion professionnelle, aide à domicile, etc.

◊ Le droit à l’oubli, pour offrir la possibilité à tout malade du Cancer de bénéficier des mêmes droits que tout citoyen (emprunter, s’assurer, travailler, etc.).

◊ L’investissement auprès de nos élus, pour aboutir à un réel virage social et légal.

◊ La recherche de partenariats et de fonds, pour conduire à bien leurs actions.

LIFE IS ROSE

« Si le Cancer est devenu une maladie Chronique, notamment chez les

femmes quand il s’agit de leurs SEINS, l’ART reste une denrée RARE, souvent considérée comme inaccessible par une grande partie de notre société.

Alors quand Claire Lagarde, m’a parlée du projet VENUS, je n’ai pu qu’être séduite. Le cocktail ne pouvait que fonctionner, tous les ingrédients étaient réunis : 50 Femmes prêtent à se dénuder pour la bonne cause, 2 photographes professionnels et sympathiques, une pincée de maquilleuses souriantes, quelques grammes de biscuits voyageurs, un zest de bénévoles, une réserve d’artistes plus géniaux les uns que les autres, une grosse dose de bonne humeur, un calendrier de rencontres avec des femmes, de la sensibilisation, de la communication et de l’accompagnement… Le tout saupoudré d’optimisme et d’un investissement sans faille de ce chef d’orchestre exceptionnel qu’a été Claire tout au long de ce projet. Donnant à cette recette « Vénus », une dimension humaine insoupçonnable… se dépasser en dévoilant ses cicatrices et une dimension sociale prévisible… aider prévenir écouter et partager.

Alors pour que la précarité ne soit plus une fatalité il y a plusieurs voies. Celle du Projet Vénus nous a séduits et pour LIFE is ROSE : l’AIDE est le REMÈDE ! ».

Nathalie LAOUTI-SAVARIAUD, Présidente de LIFE is ROSE

Page 13: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

9

TÉMOIGNAGES

« Lorsqu’on entend le mot « cancer » au détour d’une discussion ou d’une mention dans les médias, chacun de nous est ramené vers celui

ou celle qui dans nos connaissances - voire notre entourage proche - en a été victime.

Personne peut, de nos jours, ne pas se sentir concerné par le mal de notre époque. Les départs prématurés de ces êtres chers ne peuvent être vains et c’est donc à nous de soutenir la moindre action pouvant contribuer à cette lutte contre la maladie.

Je suis une femme - évoluant dans le milieu « plutôt » masculin qu’est le chant au Pays Basque - aussi m’a t-il semblé naturel de soutenir le projet Vénus qui œuvre pour la sensibilisation du plus grand nombre au dépistage du cancer du sein.

Kemana, indarra, ta bakea ! ».

Anne ETCHEGOYEN, marraine du Projet Vénus.

« 1 % des cancers du sein touche les hommes. C’est une chose que j’ignorais totalement. Si le dépistage,

l’information, la communication globale sur une maladie permettent de la combattre, participer à ce projet était une évidence. Le dépistage est d’abord une prise de conscience, et pour avoir conscience d’une chose, encore faut-il en connaitre l’existence.

Alors oui messieurs, nous sommes aussi concernés !

Une autre raison de mon engagement dans ce projet, est bien évidemment le soutien. Le travail sur l’image, le suivi, la prise en charge, le combat quotidien de celles et ceux qui affrontent directement ou indirectement la maladie. Life is rose et le Projet Vénus apportent un regard rempli d’humanisme sur les personnes qui se battent ou se sont battues. Une dynamique extraordinaire a été lancée par des femmes déterminées et pleines d’énergie que j’ai eu le plaisir de rencontrer à l’occasion de diverses manifestations.

Loin des terrains et du sport, j’ai été profondément touché par la combativité et l’enthousiasme débordant de chacune d’entre elles. Comment ne pas accepter de jouer le jeu...?

Je remercie donc ici toute l’équipe de m’avoir permis de participer au projet et vous dis à très bientôt... ».

Jean-Jo Marmouyet, joueur de l’Aviron Bayonnais Rugby Pro.

Page 14: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

10

CÉLINE HAMELIN

Photographe née en 1983 à Paris.http://www.celinehamelin.com

Céline Hamelin est une photographe vagabonde en quête d’instantanés à saisir. De sa vocation initiale en communication et événementiel sportif, elle en garde cette capacité à aborder l’inattendu avec excitation, spontanéité et détermination.

Ses photoreportages cristallisent ce qui échappe à l’attention humaine. Ses portraits témoignent d’une rencontre intimiste avec ses modèles qu’elle photographie au plus près pour en capturer un trait de personnalité.

Page 15: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

11

Page 16: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

12

Photographe né en 1987 à Bayonne.http://www.pierrecarton.com

Diplômé du troisième cycle de l’ETPA Toulouse (Ecole Supérieure de Photographie & Game Design) et lauréat d’une mention spéciale du Jury du grand prix ETPA 2012, Pierre Carton est un photographe indépendant installé à Bayonne.

Adepte de la photographie documentaire et du portrait, il exalte particulièrement dans ce dernier genre. Son perfectionnisme et son goût pour les jeux de lumière le conduisent à construire ses images. Il en résulte des portraits conjuguant maîtrise technique et densité visuelle.

PIERRE CARTON

Page 17: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

13

Page 18: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

14

LES VÉNUS1 OPHELIE DHAYERE, Végétal

Posca et feutre sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 150/200 €

«J’ai choisi cette photographie car je la trouvais pétillante, belle et déterminée. Dans mon travail, j’utilise principalement le végétal. C’est pourquoi il m’a semblé logique d’apposer des fleurs sur ses bras en guise de tatouage et j’ai parsemé des brindilles dans ses cheveux afin de donner une dynamique, un mouvement. Sa force.»

©Céline Hamelin

«Ceux qui prient la Santa Muerte le font faute d’avoir obtenu des résultats satisfaisants auprès de Dieu, du Christ, de la Vierge de la Guadalupe ou d’autres saints. On prie la Santa Muerte pour les cas désespérés (malades, prisonniers, victimes de l’injustice…). J’ai choisi cette figure peu connu dans notre culture pour symboliser l’espoir face à l’adversité, le fait de ne pas baisser les bras pour se remettre de son combat face à l’injustice de la maladie. Voilà ce que représente pour moi la Vierge Noire.»

2 CRUNG, Santa MuerteAcrylique et gouache sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 250/350 €

©Céline Hamelin

Page 19: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

15

©Pierre Carton

«Je propose une opposition des clichés : l’arme froide, violente et meurtrière entre les mains de la femme, douce, sensuelle et féconde...

La proposition en Grass Art invite à percevoir cet univers comme dominé par la nature et son instinct. L’appropriation, la prise des armes par la nature. Symboliquement, elle prend ici le dessus sur l’homme et tente de reprendre ses droits. Une invitation à la réflexion de manière ludique sur notre environnement. Dans la lignée de ma série “Girls With Guns”, la Green Venus s’arme symboliquement contre la maladie. C’est un clin d’œil au langage utilisé en cas de maladie (se battre, vaincre, se défendre, se protéger, etc..). Au contraire, la végétation de l’oeuvre et la fécondité du modèle suggèrent la renaissance, la vie, la nature.»

3 LEGO LENZ, Sans titrePosca sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/350 €

©Céline Hamelin

4 XAVIER RIDE, Green VenusLichen stabilisé et peau de reptile synthétique sur toile imprimée61x46 cm, 450/500 €

Page 20: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

16

«Le cancer du sein comme toute autre maladie grave, s’inscrit dans la douleur, la souffrance et le temps qui passe. La maladie marque, tatoue la peau par des cicatrices et de ce fait, change le regard des gens envers le sujet. C’est ce que j’ai voulu transcrire en peignant une veille dame.»

«Une des fonctions de l’art est d’apporter une réflexion sur un sujet, un point de vue d’une manière différente, plastique, visuelle. Travailler sur un sujet aussi grave qu’est le cancer, en association avec le modèle partenaire et le photographe est une belle façon d’apporter un peu de soutien à ces femmes atteintes de cette maladie tout en permettant d’accentuer le message de prévention et de dépistage.»

5 GILEN, GinetteAcrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 400/500 €

©Céline Hamelin

©Pierre Carton

SAMUEL DOUGADOS, L’Envol Pochoir, peinture, broderie sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 150/200 €6

Page 21: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

17

«Claude Galien, médecin grec de l’antiquité, contemporain de la mythologique Vénus, rendait la bile noire responsable du cancer.»

«Je me lâche avec Raoul dans des mosaïques de papier. Amoureux des images et des arts en général, Raoul réinvente souvent des univers artistiques d’autres artistes pour en faire des vitraux de papier, traversant une période papillons, le Projet Vénus lui a permis cette fusion entre deux tableaux qui n’étaient pas destinés à une rencontre comme quoi, la vie nous étonnera toujours. Vive la vie et vive les arts.»

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

BULLITT BALLABENI, Atra BilisDessin sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €7

RAOUL, Rencontre improbable entre rose et vanitéTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 400/500 €8

Page 22: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

18

«Pour moi, les femmes du Projet Vénus incarnent le courage, la détermination et la féminité. J’ai choisi de représenter la femme super héros : CATWOMAN.»

«Dans ma pratique régulière, la figure humaine est totalement absente. Mais, devant m’y confronter, je ne voulais pas décorer le modèle ou ajouter un décor autour et derrière elle pour donner l’illusion que je les avais peints ensembles. Il m’a fallut trouver une unité de sens avant de trouver l’unité plastique. Je l’ai trouvée dans la concordance entre le propos du Projet Vénus et mon travail habituel sur l’architecture. C’est par le motif d’un hôpital que la solution est venue. Quand on entend le mot cancer, le pire nous vient tout de suite en tête. Personne n’est à l’abri, y compris le modèle de ma toile très typé « fille de la plage », le dépistage permet parfois d’éviter les déboires d’un traitement lourd. Ainsi, l’idée est de dédramatiser le dépistage. Le bâtiment est constitué de motifs rythmés, de couleurs chaudes et lumineuses. Le modèle et ce bâtiment sont imbriqués, comme une manière de suggérer qu’un passage par un dépistage est, malheureusement, un constituant de la féminité mais que très rarement il ne signifie une fin dramatique.»

DAVID LANASPA, Catwoman Posca, encre et aquarelle sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 150/200 €9

©Pierre Carton

NICOLAS CANU, Sans Titre, 500/800 €Huile, huile de carthame et pigments sur toile imprimée - 61 x 46 cm10

©Céline Hamelin

Page 23: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

19

11 ARITZ, Coup durBois, acier et acrylique sur toile imprimée - 61 x 46, 200/300 €

«Cette oeuvre illustre la maladie comme un “coup dur”, sournois et douloureux. La photo prend ici place au centre d’un décor fait de matériaux en opposition : l’acier, dur et froid, et le bois, matière chaude exprimant bien la douceur des courbes du corps féminin. »

«J’ai choisi ce motif pour ses effets dynamiques évidents.L’expression du modèle évoque un sentiment de révolte et de colère. Sans doute dois-je voir dans le choix de ce motif, l’expression des forces vitales opposées à celles de la douleur et de la maladie.»

©Pierre Carton

©Céline Hamelin

12 LUNATICO, Eve et le jardin d’Eden en colèreHuile sur toile imprimée - 61x46 cm, 600/800 €

Page 24: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

20

«En voyant la photo, j’ai vite eu l’envie “d’épargner” le modèle. Trop belle pour y toucher, j’ai donc opté pour une mise en abyme. Un portrait dans un portrait, à ma façon. De plus, l’idée de multiplier la figure féminine dans l’œuvre fait écho à la solidarité mise en place autour du Projet Vénus.»

«Pour cette mobilisation contre le cancer, j’ai avant tout souhaité mettre en valeur la féminité, la femme d’un point de vue mythologique, symbolique, car Aphrodite (Vénus) est depuis longtemps une figure emblématique d’amour et de beauté. Je raconte ainsi son histoire. Sa naissance tout d’abord, fille d’Ouranos et de l’océan. La femme amoureuse (secrète d’Arès l’hirondelle) ensuite, et enfin, sa magnificence symbolisée par la pomme d’Eris.»

13 CODEL, Mise en abymeAcrylique et pointe fine sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 200/250 €

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

14 KABUKI, Belle AphroditePosca sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 150/200 €

Page 25: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

21

«Les multiples causes du cancer organisent un tissage qui rappelle une mise en scène complexe dont le protagoniste n’a pas toujours conscience.»

«Il n’y a que deux façons de vaincre le cancer : aimer et continuer à sourire quoi qu’il advienne.»

©Céline Hamelin

15

16

SOPHIE HAZA, FilageAcrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

ANDONI MAILLARD, RayonPoint de croix sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 450/550 €

©Céline Hamelin

Page 26: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

22

«Les nuances en pointillés ont intégré la jeune fille au regard franc. Dans cette pièce ouverte sur le large, la lumière inonde le sujet qui prend la pause. Elle est à la fois dedans et dehors, ni tout à fait face à nous, ni tout à fait prête à franchir cette porte béante. Un petit crabe s’est approché, tapi dans l’ombre.. Le danger est là sans avoir revêtu ses habits d’inquiétude. Au loin, l’éruption du volcan ne semble vouée qu’à rejoindre le soleil.»

«Les Grandes Baigneuses de Renoir sont pour moi un hymne à la grâce et à la beauté féminine. A travers cet emprunt en forme d’hommage, j’ai voulu pour le Projet Venus,être le plus explicite possible. Les poitrines des jeunes naïades ont subi des ablations du sein. Ainsi le “regardeur” est confronté par le choc de cette mutilation à l’importance du dépistage du cancer du sein. D’où le titre de mon tableau Noir et Renoir.»

17 CHARLES FOUSSARD, Sans titreHuile sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 250/350 €

©Pierre Carton

©Pierre Carton

18 JO BROUILLON, Noir et RenoirAcrylique ,crayon sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 600/800 €

Page 27: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

23

«Ma Supernatural Vénus ! est une héroïne normale des temps modernes. Il lui arrive des tas d’histoires banales, étranges, exceptionnelles, au quotidien.Elle balaye du dos de la main les modèles et les icônes de la femme pour avancer dans sa propre vie. BANZAÏ !»

«Ma démarche met en avant la séduction et la beauté de chaque femme, car comme tout le monde le sait, Venus est la déesse de l’amour.D’où mon approche sirupeuse (que certains pourraient qualifier de misogyne) et le choix du titre “Gourmandise”.»

©C

éline Ham

elin19 CHARLIE PHILIPPON, Supernatural Vénus

Acrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 250/350 €

©Céline Hamelin

20 PLOT, GourmandiseAcrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

©Pierre Carton

Page 28: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

24

«D’après la photo, j’ai souhaité que la Vénus exprime une solidarité envers les femmes atteintes de la maladie et qu’elle délivre un message d’espoir avec la volonté de se battre. La communication fait partie d’une prévention qui a toute son importance dans la guérison.»

«Prends cette rose aimable comme toi, Qui sert de rose aux roses les plus belles, Qui sert de fleur aux fleurs les plus nouvelles, Dont la senteur me ravit tout de moi… Prends cette rose, et ensemble reçois, Dedans ton sein mon coeur qui n’a point d’ailes, Il est constant, et cent plaies cruelles, N’ont empêché qu’il ne gardât sa foi.»

Prends cette rose (extrait) - Pierre de Ronsard

21 MIKEL POLLO, BattantesPastel, aérosol, gouache, huile sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

22 537718, La Vénus de CassandreSérigraphie et acrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 500/600 €

Page 29: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

25

«De la Bibkelie à d’autres mondes, il rode, nous épie et nous frappe sans crier gare. Il en est ainsi. Vénus en Bibkelien cela veut dire l’oiseau bleu protecteur mais c’est aussi, dans un monde plus réel, le nom d’un beau projet. Par son chant, il nous interpelle et nous prévient de l’arrivé du dragon. Par sa plastique, il nous surprend, nous étonne et crée l’émotion. Par son action, il nous rassemble et nous invite à partager un instant créatif rempli d’humanité où se retrouvent l’idée, la matière et le devenir.»

«Lorsque j’ai vu le modèle sur la toile et l’expression puissante qu’elle dégageait, j’ai voulu travailler dans le sens de celle-ci. D’un point de vue technique, j’ai opté pour le Posca dilué à l’eau, afin de garder une certaine transparence et dénaturer le moins possible le rendu photographique. L’idée étant d’atteindre ce point de rendez-vous entre l’illustration et la photographie. D’un point de vue symbolique, la narration se fait a travers le corps de la jeune femme via le tatoo, ce qui rentre, ce qui en sort. C’est aussi une illustration du titre de l’oeuvre : Don’t Dance with the Devil, qui est un message de mise en garde, Ne danse pas avec le Diable, fais ce que tu as à faire pour ne pas te mettre en danger, oublie les tabous et sauve toi toi-même, surveille-le, car c’est ton corps et tu en es responsable.»

23 BEN LABARTHE, Don’t dance with the DevilEncre et posca sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

©Céline Hamelin

24 BIBKEL, Le dragon est partoutPoscas sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 150/200 €

©Pierre Carton

Page 30: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

26

«C’est juste l’idée de garder la foi, et de chercher le positif lorsque vous êtes confronté à ce qui peut parfois paraître comme la négativité-même. Trouver une once de positivité et d’optimisme.»

«Mon inspiration : l’énergie de la pose. J’avais envie de retranscrire une ambiance onirique, où l’on s’évade....Le rêve, la légèreté, le fait de pouvoir se mettre dans une bulle imaginaire pour avancer et affronter les difficultés de la vie.Le monde qui s’articule autour de la femme n’a pas forcément de sens mais il s’harmonise et ouvre les possibles.»

25 JON FOX, Hidden TruthsPeinture à l’huile sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 1500/1800 €

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

26 LITTLE MADI, Jungle Women, 600/800 €Rotring, encre de chine et posca sur toile imprimée - 61 x 46 cm

Page 31: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

27

«La maladie est comme l’illustration physique d’un poids, et sa guérison est double, physique et psychique. La libération de soi, de l’intérieur et l’extérieur. Cette dame dégage l’impression qu’elle s’est vraiment libérée, son attitude reste forte et mes touches personnelles n’espèrent que l’amplifier.»

«Dans mon travail, la Femme occupe une place prépondérante (Série Woman Nature, Woman Landscapes, entre autres). Personnellement sensibilisé aux problématiques liées au Cancer du sein qui affecte plusieurs de mes proches ces dernières années, et fidèle à ma démarche sociale et artistique, c’est avec grand plaisir que j’apporte mon soutien à la très belle initiative “Vénus” du centre d’art Spacejunk, tout en questionnant le spectacteur sur la place de la féminité dans la génèse de notre monde. »

©Céline Hamelin

27 ZAKO, Liber8Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 500/600 €

28 FRANCK CAZENAVE, Venus, Venus ? Acrylique sur toile imprimée - 46 x 61 cm, 600/800 €

©Pierre Carton

Page 32: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

28

«Dans cette toile, j’ai souhaité mettre en avant le combat de la maladie avec une issue victorieuse. Le combat contre le cancer est matérialisé par la présence du corbeau sur le corps de la jeune femme. Et puis ce sont les fleurs sous forme de tatouage qui reprennent leurs droits et donnent à la phase de rémission tous ses espoirs de guérison. Enfin, la victoire en fer de lance, symbolisée par l’envol de la colombe (inspirée de celle de Picasso).»

«Le cancer est un mal qui s’immisce, s’installe lentement en notre sein. Un ennemi intime que l’on côtoie au quotidien. C’est une vie et une fin en soi, quelle qu’en soit l’issue. J’ai essayé d’imaginer et d’imager cette ambiguïté. D’imaginer le rapport au corps que l’on peut avoir quand on se bat contre le cancer. Quand son propre corps devient notre affliction et son remède. Quand il nous faut le reconquérir. Blessé, marqué et vivant.»

29 X RAY, PalomaSérigraphie, acrylique, posca sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 500/600 €

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

30 HOUGA, My WarAcrylique sur toile imprimée - 61x46 cm, 300/400 €

Page 33: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

29

«Ma technique très précise à la peinture à l’huile trouble par sa proximité avec la photographie, ce qui me vaut d’être qualifié d’artiste hyperréaliste.Face à cette image imprimée sur toile, il ne restait plus que la peinture (ni dessin, ni grisaille, ni sous-couche). Je n’ai pu m’empêcher de redonner de la force à la touche et de la liberté aux couleurs et au pinceau.»

«En temps qu’artiste, je suis content de participer à ce projet caritatif d’une manière plus personnelle que de signer un chèque. De plus, c’est toujours intéressant de se confronter à un projet collectif, dont les contraintes nous poussent à changer notre façon de travailler ou nous font explorer de nouvelles pistes de création. Pour ma toile, j’ai choisi la seule photo sur laquelle un homme était présent. J’ai été surpris d’apprendre que le cancer du sein ne touchait pas exclusivement les femmes.»

«Moins de 1% de tous les cancers du sein affectent les hommes. Il est cependant important que les hommes sachent qu’ils peuvent être concernés par ce cancer, notamment afin de ne pas négliger les symptômes.», Institut National du Cancer. Jean-Jo Marmouyet, joueur de l’Aviron Bayonnais Rugby Pro, pose pour porter ce message.

©Céline Hamelin

31 JEROME ROMAIN, Le retour de la peinture Huile sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 500/600 €

©Pierre Carton

32 COEUR, Sans titreHuile sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 500/600 €

Page 34: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

30

«C’est un projet d’entraide honorable, et si je peux apporter mon humble contribution par l’art... Offrir un peu de temps de ma vie pour peut-être aider et sauver une vie... qui sait...»

«Stylographe de passion, amateur d’art, attiré par l’hyperréalisme, pour le Projet Vénus j’ai décidé de travailler à la peinture acrylique. J’ai voulu accessoiriser le modèle tout en préservant le travail du photographe. Mon oeuvre est une guerrière Symbole de Combat. J’ai représenté le Ruban Rose par une cartouchière tout en gardant la poitrine visible évocation de la cause. Je suis heureux de ma participation à ce Projet.»

33 LESTER DANIEL, Saisis ta chancePosca, feutre, bombe aérosol sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 250/350 €

©Pierre Carton

34 THIERRY SANCHEZ, Guerrière Acrylique sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 250/350 €

©Céline Hamelin

Page 35: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

31

«Pour ce tableau j’ai essayé de faire ressortir les principales idées auxquelles nous pensons quand on nous parle de cancer : la mort, la guérison, la renaissance et l’espoir.»

«Le processus de création a été assez intuitif, je n’y ai pas vraiment pensé en amont, pas de croquis préparatoire, pas de crayon, tout a été fait par intuition. Pour moi, cette peinture représente la protection. Les triangles forment un rempart face à la maladie, ils protègent et soignent. L’or présent sur la peinture représente aussi en quelque sorte la beauté. Il sublime la beauté de la femme. Je ne voulais pas montrer quelque chose de grave mais sublimer la photographie, c’est pour cela que je n’ai pas touché à celle-ci.»

©Pierre Carton

©Pierre Carton

35 MARINE CALERI, Santa LenaBroderie, acrylique, marker sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

36 NICOLAS “ODÖ” LE BORGNE, ElevationAcrylique et encre sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 1500/1800 €

Page 36: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

32

«L’être commun, l’écorché, est épinglé au fond de la boite comme un insecte qu’on étudie. On regarde à travers le plexiglas et l’œil réorganise le corps déconstruit. L’écho de cette image nous renvoie à notre pérennité d’être humain, nos fragilités, nos intrus avec qui il faut parfois concilier.Bashung disait de Vénus qu’elle était née des caprices et que nous sommes guidés par cette étoile première à éclairer la nuit (peut-être celle là?). Comment porter de la lumière dans l’ombre de la maladie? Et quand celle-ci s’éteint, quel visage porte ce corps familier soudainement habité par le funeste passager ? Pour illustrer mes questionnements j’ai utilisé du vernis phosphorescent. Ainsi, lorsque l’obscurité prend place, la lumière, contenue dans la matière, continue de diffuser son énergie et alors apparait un autre visage, anxiogène, celui contre lequel il faut se battre pour survivre.»

37 FANNY LONGUESSERRE, AmazoneTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 300/400 €

©Céline Hamelin

Page 37: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

33

38 ANDREW POMMIER & STANISLAW CUKIER, Sans titre2010, Acrylique et crayon sur bois sculpté - 36 x 100 x 26 cm, 500/800 €

39 BRUSK & STANISLAW CUKIER, Physical Vandalism2010, Acrylique sur bois sculpté - 40 x 92 x 25 cm, 500/800 €

LES BUSTESIssues de la première édition du Projet Vénus (2010), ces œuvres

ont été sculptées par des artistes polonais de l’école de Zakopane et rehaussées par des artistes internationaux.

« Incertaine, imprévisible, incalculable, telle est la route de ce fléau qui ne cesse d’évoluer ! Comme une coulure, il évolue à sa guise, où il le désire, sans halte ni repos… Apportons de la couleur à cette vision macabre d’une maladie du XXIème siècle… ». Brusk (DMV Crew)

Page 38: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

34

40 NICOLAS THOMAS & PIOTR BIES, Anticorps, 500/800 €Acrylique, bombe, pointe fine et clous sur bois sculpté, 38 x 109 x 17 cm

41 XABI XTRM & PIOTR BIES, Sensibilisation, 500/800 €2010, Technique mixte sur bois - 65 x 105 x 30 cm,

« Substance produite par un antigène et renforçant l’immunité. » Nicolas THOMAS

« Les fils représentent le cancer qui s’étend vers une fin désastreuse si rien n’est fait avant. Les lignes blanches symbolisent la sensibilisation comme moyen vital de prévention. De cette manière, nous pouvons préserver l’intégrité physique et la vie des personnes affectées. » Xabi XTRM

Page 39: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

35

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne Saint-Etienne avec l’artiste CrunG.«CANCER, toi dont nous parlons, Crois-tu que nous t’aimons ?Nous sommes en désaccord Avec toi qui envahit notre corps Et nous fait souffrir mille mortsNous saurons te combattre.Pour finalement t’abattre !»

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.

©Céline Hamelin

42 LYANE ARNAUD & CHRISTINE RATINEAU, Sans titre, Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Pierre Carton

43 MAIDER EYHERABIDE & AMAIA SORRAITS, « Jeux de maux », Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

LES VÉNUS - ATELIERS DE CRÉATION

Page 40: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

36

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.«Une fleur parmi les oiseaux,Une femme parmi les fleurs,Sachons conserver cette vie en bon état !»

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.«Prévenir, c’est ne pas souffrir.Comme toutes les femmes, Avons-nous peur ? Notre combat, notre force C’est protéger notre corps et notre féminitéEt sourire à l’AvenirRien ne vaut La Vie.»

44 PAULETTE & DIDIER LUGARDON, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Pierre Carton

45 CHRISTIANE HERAUD & EVELYNE VILLENAVE, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Céline Hamelin

Page 41: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

37

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne Saint-Etienne avec l’artiste CrunG.

«Il est vraisemblable que nous ne serons jamais à même d’expliquer cette pulsion créative; vraisemblable aussi que nous ne serons jamais tentés de le faire. En revanche, nous pouvons établir un lien entre la vie créative et le fait de vivre, tenter de comprendre pourquoi cette vie créative peut être perdue et pourquoi le sentiment qu’éprouve un individu, celui que la vie est réelle et riche de signification, peut disparaitre. Donald W. Winnicot.»

47 FABIENNE RIDE & ESTELLE COIFFARD, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.«Prendre la vie du bon côté malgré la maladie.»

46 JEANINE COHERE, MOUNIA ABIR, MINA TNIHI, ASMÄA TUROUNET Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Céline Hamelin

©Céline Hamelin

Page 42: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

38

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne Saint-Etienne avec l’artiste CrunG.«Ta main ne se posera plus sur mon seinPourtant mon cœur palpite sous les fleurs.»

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne du Polo Beyris avec l’artiste Fanny Longuesserre.«Pourquoi pas Pourquoi pas ?Pourquoi pas aller gratuitement faire une mammographie ?Pourquoi pas garder un état d’esprit positif ?Pourquoi pas continuer à y croire ?Pourquoi pas garder le sourire et continuer à jouir de la vie ?Parce que toutes les femmes sont contre, parce que la maladie concerne toutes les femmes du monde et parce que la justice commence par le droit aux soins pour tous, ce tableau traduit ce mes-sage d’ouverture d’esprit, de bonheur et de justice.Les seins c’est la vie. Protégeons donc la vie.»

49 CAROLINE LEPERLIER, Pourquoi pasTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

48 OLGA HAYET, CHISTIANE ROUCHON, MARIE-CHRISTINE THIRYMERLO, VERONIQUE BABUT, Sans titre Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Pierre Carton

©Pierre Carton

Page 43: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

39

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne Saint-Etienne avec l’artiste CrunG. «Se battre, combattre, anticiper, se projeter, valoriser, y croire et espérer.»

51 FLORENCE RAULT MAISONNEUVE & VERONIQUE HONORE,Entre maux et mots

Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne du Polo Beyris avec l’artiste Fanny Longuesserre. «Entre maux et mots,Entre larmes et rires,1 maladie, 2 visions;la gravité et la légèreté,Lui font garder le sourire De la vie.»

50 ELISABETH LABEGUERIE & ELISABETH SALCEDO, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Pierre Carton

©Céline Hamelin

Page 44: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

40

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.«Merci à tous ceux et celles qui m’ont suivie dans ma maladie et entourée dans tous les domaines.Je suis guérie, plus prisonnière de mes angoisses. Je vois la vie en rose !!Je suis libre, si heureuse, si légère que j’ai l’impression d’être sur un nuage et d’avoir des ailes.Je vais faire comme les oiseaux dans le ciel, m’envoler ivre de bonheur.»

53 NICOLE VILLEMIANE & DIANE TCHIMOU, Sans titre,Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne du Polo Beyris avec l’artiste Fanny Longuesserre. «La nuit s’estompe... rouge, jaune, orange... les couleurs de la vie.»

52 SABINE DUPEYRON, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

©Pierre Carton

©Pierre Carton

Page 45: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

41

Réalisé lors de l’atelier à l’Espace Socio-Culturel Municipal avec les artistes X Ray et Claude Billès.«Le temps passe et il ne s’arrête pas.N’attendez pas que ce soit trop tardIl vaut mieux prévenir que guérir.Le dépistage et la prévention sont la meilleure solution.», Trinidad GARCIA«Vie, amour, énergie, harmonie universelle.», Tifenne Méheux

55 TRINIDAD GARCIA & TIFENNE MEHEUX, Sans titre,Technique mixte sur toile imprimée - 61 x 46 cm, 30/50 €

54 LAURE BAILHES, Sans titreTechnique mixte sur toile imprimée - 61x46 cm, 30/50 €

Réalisé lors de l’atelier à la Maison de Vie Citoyenne du Polo Beyris avec l’artiste Fanny Longuesserre. «A real man does not think of Victory of Defeat,He plunges recklessly on towards irrational Death. Bruce LEE.Un homme (un vrai) ne pense pas à la Victoire ni à la Défaite. Il se lance courageusement vers une mort irrationnelle. L’important c’est la volonté de combattre la maladie ; vouloir guérir c’est 50% de la rémission.Continuer ses habitudes de vie pour avancer. POSITIVER !»

©Pierre Carton

©Pierre Carton

Page 46: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

42

BIOGRAPHIES537718 (Claude Billès) Peinture, collage, photographie alternative, image digitale, vidéo, typographie, design graphique, graffiti, dessin sont les mots qui constituent son vocabulaire d’artiste. 537718 est à la fois pictural et artificiel. Pictural comme peinture et pictural comme image. Artificiel comme impliqué dans sa démarche créatrice de ce qui n’est pas le naturel mais le fabriqué...par la main de l’homme qu’il est.

ANDONI MAILLARD«Marqué par les images simultanées du folklore et de la culture de masse, Andoni Maillard réduit par layering pictural l’écart entre le général et le particulier. Les objets du banal ne sont pas des remplois : fabriqués par l’artiste lui-même, ils apportent le savoir-faire artisanal à l’imagerie gangsta, kitsch, animale. Il y a dans la lenteur du geste de l’[artiste] un hommage à la matière. Usant d’affect dans la forme, [Andoni Maillard] écarte de ses œuvres la dérision. [Son] travail est profondément ancré dans le conscient d’une génération. Il crée des liens sensibles entre son patrimoine enfantin et les faits historiques qui ont marqué ses contemporains. Ce pont entre ces différentes figures sacralise celles-ci en leur donnant une nouvelle dimension.», Audrey Teichmann

ANDREW POMMIERFort d’une année passée à Florence en dernière année de ses études au Collège d’Art et Design au Canada, Andrew a commencé à montrer son travail en 1996. Skateboarder et Snowboarder, ce canadien de 37 ans baigne dans le milieu du skate depuis longtemps et a dessiné plus d’une quarantaine de planches de skate. Désuètes, ou plutôt comme celles d’un clown triste, les créations de l’artiste nous plonge dans un monde parallèle où les hommes se parent de masques d’animaux afin d’atténuer un peu l’humanité de l’homme. Souvent dans des attitudes du quotidien, les personnages sont seuls et sans autres attributs que leurs baskets ou leur cigarette… Histoire de leur donner un petit côté « vraie vie » grâce à ces symboles. Andrew ne cherche pas particulièrement à faire passer de message dans son travail ; il joue subtilement avec des éléments graphiques et quelques idées, et si elles trouvent résonnance chez le lecteur, alors c’est tant mieux… Et heureusement ça l’est souvent !

ARITZAritz, Damien Elicagray de son vrai nom, est né en 1986 à Bayonne. Après un parcours atypique et varié, il aime aujourd’hui aussi bien manier la scie que le

Page 47: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

43

crayon. Il tire son inspiration de mots et d’objets du quotidien qu’il aime détourner et revisiter, toujours sur le ton de l’humour.

BEN LABARTHEBen Labarthe, travaille comme artiste plasticien professionnel depuis 2005. Après un diplôme d’arts appliqués et une courte expérience dans l’enseignement, il s’installe à Bayonne en 2008 et s’associe pour créer la Fabrique – atelier de création – en 2013. Sa pratique va de l’illustration au motion design, en passant par la peinture. « Mon travail s’inspire principalement de ces choses que j’observe tous les jours, une matière qui m’interpelle, un coin de rue qui me raconte quelque chose, des regards qui me troublent ou encore une émotion palpable. Et tout cela, confronté à mes influences en illustration, vidéo et graphisme, m’amène à de nouveaux questionnements artistiques et me permet d’enrichir ma création. »

BIBKELBibkel, aka Florian Gaydier, est autodidacte. Né en 1981 en Auvergne, il vit et travaille désormais sur la côte sud des Landes. Il commence à vivre de son art depuis 2009, obtient sa Cotation agrée (Drouot) en 2011 et enchaîne des expositions dans les Landes, le Pays basque et à la galerie La Hune Montmartre. Son travail est un mix de street art culture, d’illustration pour enfants et de surréalisme. Que ce soit à l’acrylique, avec des bombes ou des poscas, sur des toiles ou des vinyles, l’artiste agit toujours avec la même attention, le même but, celui de réveiller notre enfant intérieur.

BRUSKNé à Lyon en 1976, Brusk développe sa créativité dès son plus jeune âge. Un crayon à la main, il passe son temps à griffonner jusqu’à sa rencontre avec le graffiti et le hip hop en 1991. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne, son travail approfondi sur le graff fait de lui un cas complètement atypique pour le corps professoral. Il apprivoise de nouvelles techniques et aborde différents médiums (photo,vidéo, informatique) poussant ainsi ses limites et s’ouvrant à de nouveaux univers créatifs. Souvent amené à exposer son travail et à investir des lieux insolites, il ne cesse d’évoluer en France comme à l’étranger. Son style élaboré au fil des années parvient à faire naître une alchimie entre différentes influences nées de la photographie, de la bande dessinée, du cinéma mais aussi de son acuité à saisir les esthétiques urbaines.

BULLIT BALLABENIL’artiste français Bullitt Ballabeni est né en 1978 à Lyon où il vit et travaille toujours. Après une longue expérience en tant que professeur d’éducation physique, il change de voie et se forme à la ferronnerie d’art dans l’atelier de son père. Se tournant par la suite vers le body art, il apprend le piercing puis le tatouage pendant

Page 48: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

44

plusieurs années. Il finit par fonder son propre studio In My Brain. Au fil du temps, l’endroit évolue pour devenir une véritable plateforme de création, regroupant un studio de tatouage, un atelier et une galerie d’art. In My Brain est devenu un lieu de rencontres au cœur d’un réseau artistique particulièrement bouillonnant. À ce jour, Bullitt Ballabeni cogère un nouvel espace : Brain Kyozo, avec sa partenaire de vie Sophie Haza.

CHARLES FOUSSARD« Charles Foussard, artiste peintre à Bordeaux, travaille sur la place de l’homme dans l’univers et les liens entre culture et nature. Ses peintures, qui peuvent être monumentales, interrogent le public sur le caractère parfois surréaliste des caractéristiques de l’humanité moderne. L’homme cherche sa place et ne semble la retrouver que dans une communion avec la société et les éléments naturels. », (Pauline Xiradakis in allcityblog).

CHARLIE PHILIPPONArtiste peintre Biarrot, collectionné et exposé en France et en Europe, Charlie Philippon vient d’ouvrir « Charlie don’t surf » un atelier/showroom à Biarritz en 2014. Il privilégie les compositions picturales, des samples qui s’appuient sur la fusion d’éléments graphiques empruntant aussi bien aux mouvements artistiques de la fin du XXe siècle (Pop Art, figuration libre, figuration narrative…) qu’aux tendances actuelles de la mode, des médias, de la BD et de la nouvelle scène picturale (graffitis, street art…).

CODELLe point commun de tous les projets de Codel est le partage : avec les passants, d’autres artistes ou même un lieu. Et pour parvenir à ce dialogue, ses outils sont un trait simple, des couleurs abondantes et des supports variés. A cette simplicité s’oppose un désir perpétuel de faire les choses à fond, de réfléchir chaque projet, un croquis pour tout, une documentation au besoin et aucun compromis quant aux moyens utilisés.

CŒURC’est depuis son époque graffiti que Coeur travaille sous ce pseudonyme. Après trois années d’études d’arts appliqués, il évolue vers la peinture à l’huile sur toile. Le jeune artiste peintre nantais de 27 ans nous livre sa vision décalée, drôle et parfois ironique de la relation Homme-animal dans des oeuvres à mi-chemin entre street art et peinture académique. Lorsque l’on demande à Thibault JANDOT pourquoi il peint ces portraits d’animaux, il répond qu’il s’agit du fruit d’un long processus, “ Les animaux se sont imposés d’eux même, j’ai toujours été sensible aux émotions qu’ils dégagent”.

CRUNGNicolas Pivetta aka CrunG est graphiste illustrateur freelance depuis 2008.

Page 49: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

45

Dessinateur depuis l’enfance et diplômé en arts appliqués et communication visuelle, CrunG exerce pour la publicité, l’événementiel, l’édition et même le web.

DAVID LANASPADavid LANASPA aka Da est graphiste illustrateur autodidacte depuis 1998 et installé dans le sud-ouest de la France. Après avoir longtemps été directeur artistique d’une des marques pionnières dans le street-wear français (TRIIAD), il fonde en 2004 avec un ami la marque CELL DIVISION. Aujourd’hui, il gère toute l’identité visuelle de la marque OTAKU et est Illustrateur pour l’agence Marie Bastille à Paris. Attiré par les scènes urbaine et l’ambiance qui s’y dégage, passionné de skate, il baigne dans ce qu’on appelle la «skate culture», ce mélange de musique, de graphisme et de rencontres avec des gens qui partagent la même passion. Toujours prêt à saisir l’instant, il réalise beaucoup de croquis sur le vif. On retrouve toujours cette inspiration urbaine et le plaisir de laisser parler les gens qu’il croque, sur ses dessins.

FANNY LONGUESSERREJeune artiste de 33 ans, Fanny Longuesserre vit et travaille à Mimizan (40). Après avoir suivie 8 années de formation artistique dans les Ecoles d’Art des villes de Pau (2003 à 2005) et Grenoble (2005 à 2008), elle est actuellement collagiste et s’intéresse à la notion de « relief » ainsi qu’au processus de matérialisation du temps.

FRANCK CAZENAVEFranck Cazenave explore depuis plusieurs années les limites de la relation de l’individu à sa nature, sa genèse, son évolution, nourrissant une production protéiforme. Fruits d’un travail où l’infime convoque l’organique dans sa vitalité comme dans sa structure et sa métamorphose, ses œuvres poétiques et surprenantes provoquent une interrogation singulière, empreinte de la douceur et de la force élégante qui irriguent tout son travail. La Femme y occupe une place prépondérante (Séries “Woman Nature”, “Woman Landscapes”, entre autres).

GILENAprès avoir fait des études artistiques de 2001 à 2008 (2 ans à l’école d’art à Bayonne, 5 ans à l’ENSA de Bourges, 6 mois à l’UQAM à Montréal), GILEN s’imprègne « d’idiotie(s) du réel » et conçoit la peinture comme une zone de réflexion temporaire qui titube sur des territoires (im)parfaits. Il caricature le superficiel dans une approche absurde et burlesque pour mieux consentir à la profondeur : celle du vivant. Ses portraits retranscrivent cette temporalité dans un monde imaginaire, saltimbanque et visionnaire.

HOUGADe son vrai nom Pierre Lafourcade, Houga est un illustrateur bordelais né en 1985. Influencé tant par les préraphaélites, Crumb ou Hopper, il puise ses sujets dans

Page 50: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

46

la pop culture des 80’s/90’s, la littérature et la musique. Graphiste de formation, Houga se consacre de plus en plus à une démarche de plasticien en favorisant des techniques de diffusion populaires et locales comme le fanzine et le tirage court. Il utilise diverses méthodes d’impression artisanale comme la linogravure et la sérigraphie.

JEROME ROMAIN« Jérôme Romain est un artiste peintre né en 1976. Autodidacte, il vit et travaille à Montpellier. On peut le qualifier de peintre hyperréaliste, il se voit plutôt comme un peintre figuratif. Jérôme Romain a commencé par peindre avec la peinture acrylique avant de se tourner vers la technique de l’huile sur toile. La vie de tous les jours comme inspiration ; son travail résonne comme une injonction :ʺTranscender la réalitéʺ.Pourréaliserses toiles, [il]s’appuiesurdes imagesnumériquesetdesphotosdontlaqualitédeʺreproductionʺestétonnante.Allantde l’objet banal comme une canette de bière jusqu’aux soirées chez des amis en passant par des scènes de films… ses toiles sont de véritables témoignages de son époque. L’artiste donne une totale lisibilité à sa peinture, laissant à chacun libre cours à son interprétation et à son imagination. » (Thomas author archives in bewaremag)

JO BROUILLONJoël Godefroy aka JoBrouillon est un imagier insatiable toujours en train de gribouiller, griffonner, coller, peindre, amalgamer des méthodes et des genres artistiques. Véritables heurts ou osmoses des images et du texte, ses tableaux comme ses carnets de recherche reflètent un univers multiculturel et cosmopolite, où les références au hip hop voisinent celles des grands peintres ou de la statuaire Sénoufo. JoBrouillon évoque la confusion poétique de notre monde et de ses composants culturels. JON FOXJon Fox est né en Angleterre, à Hereford en 1981. Il a étudié la peinture aux Beaux-Arts à l’Université de Brighton et a participé à de nombreuses expositions collectives : au Royaume-Uni (plusieurs depuis 2004), à la Lazarides Gallery de Londres (2004). Des expositions solo lui sont consacrées comme aux Etats-Uni (2007) ou au sein du réseau Spacejunk en France (Build your Enemy en 2011, Widdendream en 2013/2014). Ses tableaux sont des entrelacements de couleurs, de formes géométriques, de créatures mystiques ou fantastiques pris dans un tourbillon grandiose au cœur duquel règne le chaos. Son travail aborde le conflit de l’émotion : «le cœur contre la raison». Nombre de ses personnages vivent un monde de tensions et de troubles aux prises avec leur moi propre tandis que la présence menaçante d’une plus grande et infatigable énergie est à l’œuvre autour d’eux. Influencé par de nombreux courants artistiques, Jon Fox oscille habilement entre modernité et tradition.

Page 51: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

47

KABUKIAprès une expérience de 6 ans en sérigraphie chez «Petit bateau», Kabuki, de son vrai nom Alexandra Perrin, devient illustratrice jeunesse en 2004.Sa première source d’inspiration est le Japon, dont elle admire la dualité, tant visuelle que culturelle. Grande admiratrice des maîtres de l’animation, elle aime jongler entre les genres, passant de dessins colorés pour tous petits à des concepts parfois plus sombres. Parallèlement à son travail d’illustratrice, elle s’associe occasionnellement à des projets d’expositions collectives.

LESTER DANIELLester Daniel développe son univers créatif au gré des flots. La mer nourrit ses œuvres composées de bois flottés, de galets et de déchets rejetés sur les plages..mais aussi ramassés n’importe où sur son passage.. Son graphisme influencé par les arts premiers et façonné par le street art pare de couleurs et de vie des créatures surgies de son imaginaire. Sa créativité galope, surfe sur les vagues, de son univers d’artiste sont nés des gardiens qui veillent sur nous.

LITTLE MADIArtiste sans attache, Little Madi vit et travaille à Biarritz. Après des études à Bruxelles, une halte à Paris, puis un passage à New York, elle est de retour en France, où elle peaufine son trait et ses recherches graphiques au travers d’expositions et de collaborations. Sa pratique du dessin est un jeu qui constitue un univers singulier et attachant. Les détails sont essentiels à son travail, ils sont imprégnés par une douceur naïve et découle d’une démarche instinctive. Son utilisation obsessive du rotring forme une brèche qui nous laisse entrevoir sa conception intime d’un univers sans règles ni limites. Comme si Little Madi était à la poursuite d’un état de tranquillité absolu que seule la sensation du dessin pouvait lui garantir. Du papier à la porcelaine, chaque surface est un prétexte pour laisser libre cours à son imagination.

LUNATICODiplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Jacques Dupouy (Lunatico, Taena Sol), expérimente dans les années 90 l’aventure post-musicale des Etablissements Phonographiques de l’Est Parisien. Il porte sa contribution à plusieurs publications musicales et autres. Il participe à plusieurs expositions en Suisse et en France (Paris, Bordeaux) et notamment à la première exposition de Low Brow Art en France (Paris Kustom Art, 2004). Peintre d’origine bordelaise, il vit et travaille à Paris. Ses héros et héroïnes, énigmatiques aux immenses regards, évoluent dans un univers pictural construit, détaillé et fantasmagorique.

MARINE CALERINée à Grenoble en 1984, Marine Caleri obtient son diplôme de styliste après 7 ans de formation dans les métiers de la mode. Ayant travaillé quelques années

Page 52: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

48

pour l’industrie du surf, elle décide de se lancer en freelance dans l’illustration, le graphisme et le stylisme. Ses influences se situent dans l’art du tatouage, la symbolique qu’il représente ainsi que le corps humain et les modifications que l’on peut lui apporter.

MIKEL POLLOMikel Pollo est né et vit à Bayonne. Il est le créateur du personnage «POLLO», celui-ci caractérise les formes récurrentes qu’il a utilisées pendant des années en graffiti. C’est un homme-animal, avec sa propre philosophie. Il allie ce personnage fictif à ses expériences personnelles : le skate-board, le graffiti, la musique électronique, la gastronomie, etc. afin d‘exprimer un univers qui reflète toutes ces influences. Autodidacte par choix, son travail se veut libre et instinctif.

NICOLAS CANUNé en 1976 à Lyon, Nicolas Canu grandit à Rambouillet en région parisienne où il obtient en 2001 sa Maitrise Arts plastiques (Université Paris 1) qu’il a parfait en 2008 avec son Capes Arts Plastiques, option architecture (Université Bordeaux IV). Artiste et skater professionnel (2002-2007), il choisit de s’installer à Bayonne où il vit et travaille depuis 2003. Nicolas Canu poursuit un travail pictural et graphique qui s’enracine dans une expérience urbaniste et architecturale, et un brin cinématographique, se situant à la marge des usages du quotidien.

LEGO LENZNé à Paris en 1978, Lenz vit et travaille à Toulouse où il fonde avec deux de ses amis, en 2000, le SDX Crew au sein duquel il vide ses premières bombes en utilisant le mobilier urbain comme support initial. Par la suite, il intègre le TG Crew – où il perfectionne sa technique – puis les collectifs TER et VAO. En 2006, il lance une série de la célèbre Dunk de NIKE uniquement en LEGO. Depuis ce jour, son œuvre se constitue essentiellement de tableaux en LEGO, sans pour autant délaisser ses bombes. Aujourd’hui, Lenz expose en Europe et a la chance de partager l’atelier de Tilt, un artiste internationalement connu.

NICOLAS « ODÖ» LE BORGNENé en 1984, vit et travaille à Bayonne – FranceInconditionnel du détail, Odö travaille ses œuvres sur papier. Qu’il utilise l’aquarelle, le stylo ou l’acrylique, son travail est minutieux, ses œuvres plutôt de petites tailles mais incroyablement riches en précision et en symbolique. Artiste figuratif de la Board Culture, son univers fait déjà le tour de la planète depuis plusieurs années pour la marque Billabong et malgré son jeune âge, il est déjà reconnu par ses paires du mouvement lowbrow… Talentueux à souhait, son travail s’inspire du tattoo, du street art et, tout en ayant sa propre facture, s’inscrit dans la ligne directe des artistes comme Jeremy Fish ou Mike Giant. Artiste à suivre de près…

Page 53: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

49

NICOLAS THOMASPratiquant et passionné de skate puis de snowboard, gribouilleur depuis toujours, peintre parce que « c’est dur de trouver des feuilles plus grandes que du A3 », le lien entre son travail et ces sports s’est fait naturellement, et sa « patte » s’est rapidement faite remarquer dans le milieu. Nourri de l’esthétique des nombreux produits US présentés dans les magazines et skateshops, les images et les codes graphiques de cet univers ayant joué pour lui le rôle de galerie d’art, il a su saisir l’intérêt d’investir le support du skate et du snowboard comme moyen d’expression au sein de l’espace public et de la rue. Nicolas possède son propre style, qui allie à la fois une technique picturale faite d’aplats et de transparences, ainsi que des procédés typiquement graphiques issus du monde de la bande dessinée et du design.

OPHELIE DHAYEREOphelie Dhayere est graphiste et illustratrice depuis 2007 et en freelance depuis 2010. Après quelques années à Paris, elle réside désormais entre Bayonne et Biarritz.Son travail se concentre principalement sur la nature et les petits motifs. Elle a à son actif quelques parutions dans Paulette, Les Filles de Biarritz, WAD et Mint Magazine.

PLOTPLOT : Terme anglais, intrigue. C’est l’assemblage de plusieurs évènements, ou circonstances qui se rencontrent dans une affaire, et qui embarrassent ceux qui y sont intéressés. Après avoir passé son enfance à dessiner, c’est tout naturellement que PLOT est devenu graphiste illustrateur. Son style se traduit par l’intérêt que porte celui-ci à sa tablette graphique, ses crayons et autres instruments de jeu.

RAOULNé en 1966 et thanatopracteur de métier, Alain Rillot se lâche avec RAOUL dans ses mosaïques de papier. Amoureux des images, de Bandes Dessinées et des arts en général, Raoul réinvente souvent des univers artistiques d’autres artistes pour en faire des vitraux de papier. Découpes d’images et assemblages de formes sont la trame de son travail artistique. Et quand « Raoul se lâche », nous voyons milles images et couleurs.

SAM DOUGADOSArtiste autodidacte de 38 ans vivant sur la côte basque, Sam Dougados matérialise ses émotions via l’écriture puis la peinture, la sculpture, l’art environnemental et le land art. Inspiré par l’art contemporain, le street art et la nature, il focalise aujourd’hui son travail en extérieur (beach art, installation, sculpture) essayant d’intégrer ses œuvres dans la nature et la nature dans son travail afin d’établir un dialogue entre eux, se mettant en valeur mutuellement. Sam Dougados tend à créer une interaction entre l’œuvre et la nature et l’œuvre et son public, recherchant le

Page 54: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

50

beau, pointant l’importance de l’instant et l’urgence de s’en délecter. Son processus de création est assez libre, laissant son imagination et l’instant le guider, jusqu’à trouver une harmonie finale.

SOPHIE HAZAL’artiste française Sophie Haza est née en 1975 à Rabat (Maroc). Inspirée par la passion de son père pour le dessin, elle passe son enfance à crayonner. Suite à cinq ans d’étude à la faculté de Sciences, Sophie Haza décide de retourner à ses premiers amours et intègre le programme Illustration de l’École Emile Cohl. Après l’obtention de son diplôme, elle travaille sur divers projets allant de l’illustration jeunesse à la création d’affiches et de flyers, avant de s’orienter vers le tatouage. À ce jour, elle gère et travaille à Brain Kyozo avec son partenaire de vie Bullitt Ballabeni. De sa pratique du tatouage, Sophie Haza extrait une matière première qui est investie dans ses projets plus personnels de peinture et de sculpture.

THIERRY SANCHEZAutodidacte dans le monde de l’art et de la création, Thierry Sanchez est novice de son activité artistique. Il a commencé par la peinture à l’huile et depuis plus d’un an il a délaissé ses pinceaux pour le stylo à bille, lui permettant de réaliser ce qu’il aime par-dessus tout : l’hyperréalisme..XAVIER RIDE / Mister RideXavier Ride, artiste environnemental, intègre le concours des Beaux Arts de Cherbourg-Octeville (section Art), recommandé par Ben Ami Coller. Être plasticien devient une évidence. En 2013, il est repéré par l’équipe européenne du street artiste américain Shepard Fairey et présente son travail de Grass Art pour le « OBEY ICON TOUR ». Cette exposition évènementielle itinérante lui ouvre les portes des grandes villes d’Europe. Il cultive actuellement l’art du spontané dans les ateliers aux « Serres de la Milady » (espace de créateurs, collectif d’une quinzaine d’artistes) à Biarritz. Du Grass art au Land Art, du Street art à la peinture, en passant par les performances ou le mail art, la sculpture ou l’illustration, le conte ou le théâtre d’ombre, c’est dans la création spontanée, instinctive qu’il ’évolue. Ses matières sont multiples : pigments, café, argile, feuilles et pétales, gazon, bois ou encore peinture biodégradable. La Nature, La Nature Humaine, la Nature Vitale, se retrouvent sous diverses formes dans ses Créations.

XAVIER XTRMPour Xavier XTRM, l’art de rue et le travail d’étude sont complémentaires au quotidien. La curiosité de connaître des techniques et des matériaux nouveaux l’ont conduit à un travail d’étude plus constant. Le bois est le matériau de support qu’il utilise le plus dans son œuvre. Avec la personnalisation de ce bois, il cherche des volumes et des formes qui dynamisent son œuvre et améliorent la figure de ses personnages qui échappent à l’habituel format rectangulaire. Parallèlement il peint aussi sur toile en utilisant diverses techniques. L’expérimentation, la réflexion

Page 55: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

51

et l’apprentissage sont nécessaire à Xavier XTRM bien qu’il soit autodidacte, son apprentissage est basé sur l’étude de la technique utilisée par les artistes qui l’entourent ou qu’il admire.

XRAY Artiste autodidacte inscrit à la Maison des artistes depuis 2006, Xavier Ray / XRAY, participe à des expositions diverses en France (Bordeaux, Biarritz, Bayonne et Marseille) et à l’étranger en Inde (Bangalore). Il est collaborateur de la maison d’édition La 9ième Licorne – JAC production à Vitrolles et coopère depuis 2008 avec l’artiste Claude Billès, sous le label el-bos (Créations numériques Régionales de style Pop Art - www.el-bos.com). De 2011 à 2013, ils ont géré deux galeries – le XURIKUB (Biarritz) et la 16 ART Galerie (Bayonne) avant de s’installer dans le quartier de la Floride à Bayonne. Un ancien garage a été reconverti en atelier show-room rebaptisé Le Carburateur. Ils y pratiquent leur art : créations numériques, peintures, photographies, sérigraphies... et animent également des ateliers de Sérigraphie pour adultes et adolescents

ZAKONée en 1971 à San Sebastian (Espagne), Zako vit maintenant dans le Pays basque (sud-ouest de la France). Passionnée par les sports de glisses, elle doit à sa carrière professionnelle dans le snowboard une reconnaissance mondiale. Mais avant tout, son destin est de matérialiser et illustrer son imaginaire. Le moyen est le fil métallique ou le grillage. Malléable, transformable ; offrant une grande polyvalence et toute liberté de faire des pièces d’art uniques. Zako expose dans des galeries en Espagne, en France, en Allemagne et en Suisse.

Page 56: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

52

Trois ateliers ont été menés en collaboration avec des structures sociales implantées à Bayonne en zones urbaines sensibles prioritaires. Une trentaine de femmes y ont customisé (pour la plupart en duo) des toiles du Projet, tout en étant guidées par des artistes partenaires : CrunG, 537718, X Ray et Fanny Longuesserre.Chaque séance (deux par structures) donnait lieu à un moment de sensibilisation et d’échanges libres autour du cancer du sein en présence de médiateurs de santé (association LIFE is Rose, La Ligue contre le Cancer, et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

Les 3 structures partenaires :

La Maison de la Vie Citoyenne* Saint Etienne est un équipement socioculturel intergénérationnel qui offre à ses habitants, dans une perspective éducative, la possibilité de concevoir et réaliser des projets individuels et collectifs, dans le domaine de la culture, des loisirs et de l’action sociale.

L’Espace Socio Culturel Municipal est le centre social des Hauts de Bayonne et plus particulièrement du quartier Sainte Croix. Son rôle est d’impulser une dynamique participative en faveur de la population du quartier.

La Maison de Vie Citoyenne* du Polo Beyris assure une mission d’animation globale, intergénérationnelle et pluriculturelle, visant à créer et promouvoir des projets sociaux et culturels, de loisirs et d’insertion.

* La MVC est une association, affiliée à la Fédération des Centres Sociaux, agrée par la Caisse d’Allocations Familiales de Bayonne. Un projet associatif qui est respectueux des valeurs de l’Education Populaire.

& SENSIBILISATION

ATELIERS DE CRÉATION

Page 57: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

53

Workshop à l’Espace Socio Culturel Municipal

Workshop à la MVC Saint Etienne

Workshop à la MVC du Polo Beyris

Page 58: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

54

SPACEJUNK

GARE

MAIRIE

Tous les jours : 7h-22h

Caisse Primaire Assurance Maladie68 allée MarinesDu 1er au 31 octobreLundi-vendredi : 8h - 16h30

Centre Hospitalier de la Côte basque13 avenue de l'InterneJacques LoebDu 1er au 31 octobre

Espace Santé Active9 rue des GouverneursDu 1er au 31 octobreLundi-vendredi : 10h- 19hMardi : 14h-19hSamedi : 10h-17h

Guichet Unique, Hall Cassin3 rue BernèdeDu 1er au 31 octobreLundi, mardi, mercredi, vendredi : 9h-17hJeudi : 9h-19h

Médiathèque10 rue des GouverneursDu 7 au 25 octobre Vernissage le 7 octobre à 18h15

Animation avec LIFE is Rose le 10 octobre

Lundi, mardi, vendredi : 10h-12h et 13h-18h Jeudi : 14h-19h Mercredi, Samedi : 10h-12h30 et 14h-17h

Conseil Général des Pyrénées Atlantiques4 allée de PlatanesDu 1er au 31 octobreLundi-Samedi : 8h-18h Dim : 8h-13h30

Centre Communal d’Action Sociale30 place des GasconsDu 1er au 9 octobre et du 21 au 31 octobreLundi-vendredi : 8h30-12h et 13h30-17h30

Halles (marché couvert)Quai du Commandant RoquebertDu 1er au 31 octobre

Lundi-vendredi : 7h- 13h30Samedi : 6h-13h30 Dimanche : 8h-13h30

LE PARCOURS

Page 59: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

55

Exposition au CCAS

Conférence de presse, 7 octobre Vernissage à la Médiathèque

Exposition au CG64 Exposition en vitrinesHall Cassin

Signalétique dans la ville de Bayonne

Page 60: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

56

Cette première édition du Projet Vénus au Pays basque n’aurait jamais eu lieu sans l’engagement et le précieux soutien de ses « collabora(c)teurs ».Nous souhaitons chaleureusement leur faire part de notre gratitude !

AUX BIENFAITEURS...La Mairie de Bayonne,Le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques,La Région Aquitaine,La Fondation Abbé Pierre,La Lyonnaise des Eaux,Copytel,

Artéis,Grain de Soleil,Le Centre Pyradec,La Mutualité Sociale Agricole,Le centre d’art Spacejunk,Les donateurs d’Ulule.

...AUX PARTENAIRES...Maîtres LELIEVRE-CABARROUY Commissaires-Priseurs (Côte basque Enchères),Notre marraine Anne ETCHEGOYEN,L’association LIFE is Rose,La Ligue Contre le Cancer,La Caisse Primaire d’Assurance Maladie Bayonne,Les spécialistes du Service Oncologie du Centre Hospitalier de la Côte Basque,Le Centre Hospitalier de la Côte Basque,La Médiathèque de Bayonne,Le Centre Communal d’Action Sociale de Bayonne,L’Espace Socio Culturel Municipal de Bayonne,La Maison de Vie Citoyenne Saint-Etienne Bayonne,La Maison de Vie Citoyenne du Polo Beyris.

...ET AUX ARTISANS DU PROJET VÉNUS !Les élèves de l’Ecole d’Esthétique de Biarritz,Les photographes professionnels,La vidéaste : Hanane SANOUSSI,La graphiste illustratrice : Axelle TEIXEIRA,

Les artistes,Les 51 modèles,Les Biscuits Voyageurs.

Les bienfaiteurs

Les partenaires Les artisans

REMERCIEMENTS

Page 61: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

57

AVEC UNE RECONNAISSANCE PARTICULIÈRE POUR,

537718, Adrien CHARBEAU, Agnès QUESADA, Alain RILLOT, Alban MORLOT, Alexandra BRIOSNE, Alexandra PERRIN, Alice VERNHES, Aline LUJAN, Amaia LARRE, Amaia SORRAITS, Amandine CHAPUT, Amélie MICHON, Anaïs VEPIERRE, Andoni MAILLARD, Anne Cécile LYNCH, Anne ETCHEGOYEN, Anne MORLOT, Anthéa NOVION DUCASSE, ARITZ, Arnaud GUICHARROUSSE, Arnaud LABOURGUIGNE, Arnaud LELIEVRE, Asma AZDAD LAPRIE, Asmäa TUROUNET, Audrey SOMMIER, Aurélie BELLOUARD, Aurélie ETCHEBERRY, Aurélie VILLEROT, Aurore COSNIER, Axelle TEIXEIRA, Ben LABARTHE, Benoît TREVISI, Bernadette ORHATEGARY, Bernadette TESTEMALE, Bernard PUAUX, Bertrand LAGARDE, BIBKEL, Blanche WATTRELOS, Brigitte GOLHEN, Bullitt BALLABENI, Capucine VEENENDAAL, Carine BOUST, Carine CHAZELLE, Carole DUBOY, Caroline LEPERLIER, Caroline LESPERON, Cécile LAGARDE, Celia FERRER, Céline HAMELIN, Charles FOUSSARD, Charlie PHILLIPON, Christiane HERAUD, Christiane ROUCHON, Christine RATINEAU, Claire VINCENT, Claude DOS-SANTOS, Clément SOMMIER, CODEL, CŒUR, Coralie ENRICH, Corenthine TRONSON, Corinne RAMI, CrunG, Daniel LESTER, David LANASPA, Diane TCHIMOU, Didier LUGARDON, Dominique LARREGAIN-FOURNIER, Donnie JEEP, Dounia EL GUASMI, Elisabeth LABEGUERIE, Elisabeth SALCEDO, Elodie DOUNES, Emilie LASSALLE, Emilie ZIMER, Emma TESTEMALE, Emmanuelle RANSON, Eric DUFOUR, Estelle COIFFARD, Evelyne VILLENAVE, Fabien CAYERE, Fabienne RIDE, Fanchon ALISSE, Fanny LONGUESSERRE, Florence CABARROUY-LELIEVRE, Florence RAULT MAISONNEUVE, Franck CAZENAVE, Françoise DUCLERC, Francisca OLIVER, Françoise LAGARDE, Frédérique MICHEL, Gabrielle HARDY, Géraldine RAMAT, Géraldine ROMANY, GILEN, Hanane SANOUSSI, Hayet ERRABHI, Hélène GUILLEMOT, Hong Oanh Julie NGUYEN, HOUGA, Inès QUESADA, Isabelle ROUSSELOT, Isabelle SUPERVIELLE, Jean Jo MARMOUYET, Jean-Marc BILLIY, Jean-Marc IVANOFF, Jean René ETCHEGARAY, Jeanine COHERE, Jeannie PAUL, Jenyfer MONTIN, Jérôme ROMAIN, JO BROUILLON, Joëlle BROUSMICHE, Jon FOX, Julie BENSOUSSAN, Karine LE HUEC, Katellin SEVELLEC, KABUKI, Kristell BAGNERIS, Laura INCHAUSPE, Laure BAILHES, Laurent BOSSAVIE, Laurie LAGARDE, Leïla CALLEGARI, Lena RAFFREY, LEGO LENZ, LITTLE MADI, Louise VELEZ, LUNATICO, Lyane ARNAUD, Madeleine POUPELAIN, Maëlys BAEY, Maï BEGARDS, Maider EYHERABIDE, Maité SUZANNE, Malika CHAFI, Marie DOCASTELLANI, Marie ETCHEGOYEN, Marie LAGARDE, Marie LAMBERT, Marie LATGER, Marie-Christine RIVIERE, Marie-Christine SALAM, Marie-Christine THIRYMERLO, Marina GALINDO, Marina LIW, Marine CALERI, Marion BROUSTAU, Marion HOURCADE, Marion POIZEAU, Martine KERYHUEL, Martine VEDRENNE, Maryvonne BAILLY, Maryvonne DELLARD ESQUIROS, Matthieu PEYRELONGUE, Maud LE GUEVEL, Michelle REY, MIKEL « POLLO » DAVERAT, Mina TNIHI, Morgane PERRETTE, Mounia ABIR, Nadine PISKADLO, Naia TISTIAGUE, Nathalie RIBA, Nathalie SAVARIAUD, Nathalie SUZANNE, Nelly FERROU-BEGARDS, Nelly SAUTEDE, Nicolas CANU, Nicolas « ODÖ » Le Borgne, Nicole IRIGARAY, Nicole JAURIBERRY, Nicole VILLEMIANE, Oihana ETCHART, Olga HAYET, Olivier BIARROTTE, Olivia QUEYSSELIER, Ophélie DHAYERE, Pascale LEMOINE, Paulette LUGARDON, Philippe BONIFACE, Philippe MARCELIN, Philippe MAHOU, Philippe VALANTIN-TISSIER, Pierre CARTON, Pierre DUTHIL, Pierre GRESLE, Pilar ARTALOYTIA, PLOT, RAOUL, Sabine DUPEYRON, Samuel DOUGADOS, Samuel VAROQUEAUX, Sandra LARRODE, Sandrine CHAMPEAUD, Sandrine NIVET, Sandrine RIBEIRO, Sara LAPORTE, Sarah NAVARLAS, Sonia FOURNES, Sonia JAURIBERRY, Sophie CASTEL, Sophie HAZA, Sophie LAMOULIE, Stéphanie BILLERET, Stéphanie DEBELLE, Sylvie DURRUTY, Sylvain GARCIA, Sylvie MARCADIE, Thérèse GERARD, Thierry SANCHEZ, Tifenne MEHEUX, Trinidad GARCIA, Valérie AUGERAUD, Véronique BABUT, Véronique HONORE, X RAY, Xavier LAGARDE, Xavier RIDE, Yves UGALDE, ZAKO

Page 62: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

58

SPACEJUNK ART CENTERSAssociation PRAXIS (loi 1901)Siret : 483 446 183 00020Président : Charlie NOIRAULTDirecteur : Alban MORLOTChargée du Projet Vénus : Claire LAGARDEAction culturelle et communication : Audrey SOMMIER

35, rue Sainte Catherine64100 BAYONNE - FRANCEhttp://www.spacejunk.tve-mail : [email protected]éléphone : +33 (0)5 59 03 75 32

Catalogue de vente aux enchères Vénus V / 2014Publication : Spacejunk Art CentersCommissariat des expositions : Alban MORLOTConception et réalisation : Claire LAGARDERédaction : Claire LAGARDE / Audrey SOMMIER

Ce catalogue est édité à 500 exemplaires. La rédaction n’est pas responsable des oeuvres, textes et photos, dont la proprité intellectuelle et morale appartient aux artistes.

CONTACTSLe Projet Vénus est porté au Pays basque par le centre d’art Spacejunk de Bayonne, membre du réseau artistique et culturel Spacejunk.

Les fonds récoltés en 2014 à l’occasion cette vente aux enchères serviront à financer les actions militantes de l’association Life is Rose.

Page 63: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

59

projetvenuspaysbasque

spacejunk.tv

Page 64: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

60

Page 65: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque
Page 66: Catalogue Projet Vénus V - Pays basque

L y o n | B a y o n n e | G r e n o b l e

Un projet Culture & Santépour la prévention du cancer du sein

Bularreko minbiziaren prebentziorako Kultur eta Osasun proiektu bat