Top Banner
8

AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

Jan 08, 2019

Download

Documents

Dang Thu
Welcome message from author
This document is posted to help you gain knowledge. Please leave a comment to let me know what you think about it! Share it to your friends and learn new things together.
Transcript
Page 1: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de
Page 2: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

Si chacun sur terre vivait avec le même mode de vie qu’un Parisien, 3 planètes seraient nécessairespour subvenir aux besoins de tous les habitants. C’est bien sûr impossible ! Cette surconsommationentraîne un épuisement des ressources naturelles, alors que les inégalités liées à la répartition desrichesses s’accentuent au Nord comme au Sud.

Pour cela, nous devons revoir nos modes de vie. Cet engagement nous concerne tous : Etats, villes, entreprises et particuliers.

CLIMAT LA PRESERVATION DES RESSOURCES ET L,EQUILIB

VRE ENSEMBLE LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE LA PART

AGENDA 21 CE QU’IL FAUT SAVOIR !C’est quoi un Agenda 21 ?C’est un document stratégique qui présente le projet de développe-ment durable d’une ville ou d’un territoire et décrit sur le court, lemoyen et le long terme les actions concrètes que la collectivité sou-haite mettre en œuvre pour les générations à venir.

A quoi correspondent les termes « Agenda » et « 21 » ?Le terme agenda fait référence aux actions à planifier pour un dévelop-pement plus durable. Quant au chiffre 21 il désigne tout simplementle XXIe siècle.

Mais pourquoi le XXIe siècle ?C’est l’échéance que les Etats se sont donnés lors de la conférence deRio de 1992 pour agir. Les 178 pays signataires se sont engagés à ce queleurs collectivités s’emparent de la démarche via un Agenda 21 local.

L’Agenda 21 est-il un outil en faveur de l’environnement ?L’environnement est loin d’être le seul aspect de l’Agenda 21. Il s’agitbien entendu de prendre en compte la protection des êtres vivants etdes ressources naturelles, mais il s’agit aussi de revoir nos modes deproduction et de consommation, de concevoir de nouvelles formes dedéveloppement et d’y intégrer des principes de durabilité et de solida-rité. Les 3 domaines concernés pour un développement plus durablesont donc l’environnement, le social et l’économie.

Mais concrètement, qui élabore l’Agenda 21 ?Tout le monde : une mairie, une entreprise, une école, une personne,une famille... Il est en effet indispensable de mobiliser tous les acteurspour réaliser efficacement une telle démarche.

Et pour l’Agenda 21 parisien, comment cela va-t-il se passer ?L’Agenda 21 de Paris engage sa démarche en élaborant pour la fin del’été 2007 un diagnostic partagé : ce qui existe déjà, les nouvelles exi-gences de la Ville de Paris et les actions pour l’avenir, pour chacun destrois piliers. La participation des Parisiens est une des étapes décisivespour y parvenir.

Et après ?Le diagnostic est une première étape. Elle se poursuivra par la définitiond’objectifs pour la collectivité et par un plan d’actions sur plusieurs années.

DIAGNOSTIC

PLAN D'ACTION

ENVIRONNEMENT SOCIAL PARTICIPATIONDES PARISIENS

ÉCONOMIE

LA DÉMARCHE POUR ÉLABORERUN PLAN D’ACTIONS POUR PARIS

NOTRE PLANÈTE EST EN DANGER,PARIS S’ENGAGE À LA PROTÉGER

Page 3: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

L’objet du développement durable dépasse la simple préservation de l’environnement. Celui-cidésigne en effet un ensemble d’enjeux qui, mis encohérence, influent sur la qualité et la cohésion de notre vie collective. Combattre la pollution etle réchauffement climatique, créer de nouvellesactivités, faire vivre la solidarité : autant d’exigencesqui impliquent des actes innovants, adaptés à la donne de ce XXIe siècle.

A Paris, depuis 2001, nous tentons précisé-ment, d’ouvrir de nouvelles pistes dans les politiques publiques qui sont appliquées. Ainsi, depuis 2001, commel’a démontré l’organisme indépendant Airparif, la pollutiona baissé de 32 %, alors que les émissions de gaz à effet deserre (dioxyde de carbone), responsables du réchauffementclimatique, diminuaient également, de 9 %. Par ailleurs,toutes les constructions de l’Office HLM de Paris sont désor-mais en Haute Qualité Environnementale. Et pour illustrer la nécessité de concilier ambition sociale, économique etenvironnementale, nous avons multiplié par 8 les surfacesconsacrées aux pépinières d’entreprises tout en revalorisantde 70 % le budget consacré à la solidarité. Si ces troisdimensions sont évidemment liées, l’exigence - et mêmel’urgence - des chantiers confirment qu’il nous reste beaucoup à accomplir. C’est le sens de l’Agenda 21 de Paris,dont l’objet est d’amplifier et de rendre toujours plus perfor-mante, cette démarche commune.

C’est pourquoi nous vous proposons cette brochure quimet en perspective tous les aspects de l’Agenda 21, présentedes conseils pratiques, mais permet en outre de recueillirvotre avis, à travers des expériences concrètes qui enrichirontnotre travail.

Votre implication est essentielle. Oui, aussi grande soit la diversité de la société parisienne, le sujet engage l’avenirde tous. C’est pourquoi votre contribution nous sera particu-lièrement précieuse. A l’avance, je tiens à vous en remercier.

Bertrand DELANOË

ÉDITORIAL

Bertrand Delanoë, maire de Paris

Nous sommes tous concernés, car tous, nous pouvons agir. Chaque Etat bien sûr. Mais aussi les collectivités locales, les entreprises, les citoyens.

BRE DE LA NATURE LA COHESION SOCIALE POUR MIEUX

ICIPATION DE TOUS LE CLIMAT LA PRESERVATION DES RE

Page 4: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de la Terre), Charte d’Aalborg (1994) et à leurs suites plusieurs traités internationaux et européens ont montré que seule la voie du développement durable permettra d’assurer aux générations futures un développement équilibré et solidaire, répondant aux enjeux planétaires.

À l’échelle de Paris et compte tenu des compétences de la Ville, l’Agenda 21 doit porter sur 5 urgences sur lesquelles nous pouvons agir collectivement, localement et directement.

LES 5 DÉFIS DE DEMAIN

CLIMAT LA PRESERVATION DES RESSOURCES ET L,EQUILIB

VRE ENSEMBLE LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE LA PART

LE CLIMATNous voyons aujourd’hui clairement les problèmes causés par les changements climatiques. Chacun doit faire selon sesmoyens mais les Etats et les villes les plusriches ont une responsabilité particulièredans l’émission des gaz à effet de serre. Par ailleurs, ils sont plus à même de supporterun développement capable de réduire cesémissions. Le Protocole de Kyoto, en 1997, a traduit en engagements quantitatifs juridi-quement contraignants cette volonté : pourla France, il s’agit de stabiliser ses émissionsde gaz à effet de serre à leur niveau de 1990,à partir de 2008.

LA PRÉSERVATIONDES RESSOURCESET L’ÉQUILIBRE DE LA NATURE

La lutte contre la pollution est essentiellepour notre santé et la vie en général (deshommes, des végétaux, des animaux…). La Déclaration de Rio a affirmé dès 1992(principe n° 4) : « Pour parvenir à un déve-loppement durable, la protection de l'envi-ronnement doit faire partie intégrante du processus de développement et ne peut êtreconsidérée isolément ».

LE DÉVELOPPEMENTRESPONSABLE

Rendre l’économie attentive à la préservationdes ressources naturelles est une nécessitécar « le commerce et l'industrie, y compris lessociétés transnationales, jouent un rôleessentiel dans le développement économi-que et social d'un pays. […] Certains chefsd'entreprise éclairés appliquent d'ores et déjàdes politiques et des programmes de gestionrationnelle et de suivi des produits, encoura-gent l'ouverture et le dialogue avec lesemployés et le public et procèdent à desaudits d'environnement et à des évaluationsde conformité » (Action 21, article 30).

LA PARTICIPATION DE TOUS

L’action doit être mobilisatrice et donc parti-cipative. « La concertation et la recherched’un consensus permettraient aux collectivitéslocales de s'instruire au contact des habitantset des associations locales civiques, commu-nautaires, commerciales et industrielles, etd'obtenir l'information nécessaire à l'élabora-tion des stratégies les plus appropriées »(Action 21, chapitre 28).

LA COHÉSION SOCIALE POUR MIEUX VIVREENSEMBLE

Garantir l’équilibre de la planète est essentiel,mais garantir l’équilibre des habitants l’esttout autant. Il faut agir ensemble pour luttercontre les inégalités d’accès aux ressources,pour que les besoins naturels de tous soientsatisfaits.

Paris a aussi l’ambition de devenir une administration exemplaire en mobilisant toutes ses forces en interne.

Page 5: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

BRE DE LA NATURE LA COHESION SOCIALE POUR MIEUX

ICIPATION DE TOUS LE CLIMAT LA PRESERVATION DES RE

Paris a aussi sa part de responsabilité dans ledérèglement climatique. Pour lutter contre lechangement climatique, la capitale, qui est la seule ville française à avoir produit un bilan carbone, se donne pour objectif de diviser par 4ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.Cet objectif nécessite une réduction globale desconsommations énergétiques.

Nous sommes donc tous concernés, dans lamesure où nos besoins quotidiens (nous nourrir,nous loger, nous chauffer, nous déplacer)consomment de l’énergie.

LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

PARIS RENFORCE SA DÉMARCHE

La Ville s’efforce de préserver,développer et diversifier lanature urbaine, précieusepour garantir un cadre de vieagréable : parcs, jardins, cou-lées vertes... Elle tente degérer au mieux ce bien collectif essentiel qu’est l’eau.Elle met également en placeun plan de prévention desdéchets et développe le recy-clage. Par ailleurs, Paris a élaboré une carte du bruit surl’ensemble de son territoire.

L’objectif est d’être double-ment gagnant : pour la planète, pour les citoyensparisiens.

Le saviez-vous ?Paris aura augmenté de plus de 32hectares la surface des espaces vertsouverts au public entre 2001 et 2008.Elle a aussi appuyé l’introduction derepas biologiques dans les crèches, les maisons pour personnes âgées, les restaurants des personnels... Elles’est dotée de véhicules moins polluantspassant de moins de 20 % à 50 %de la flotte municipale aujourd’hui.Pour les bennes à ordures, 18 bennesOM électriques et 164 au GNV (69 %du parc) contre 18 bennes moins pol-luantes seulement il y a 5 ans.

Et ailleurs…Berlin a développé un projet de “marketing biologique” dans lequel la Ville-Land intensifie son soutien à l’agriculture biologique régionale et à la distribution de ses produitslocalement - soutien qui passe aussipar la diffusion de conseils aux profes-sionnels et aux consommateurs. En outre, Berlin a l’intention d’accroîtreprogressivement la part des produitsbiologiques dans l’alimentation detoutes les institutions publiques : centres de soins, hôpitaux, restaura-tions collectives. Enfin, dans un souci de préservationde sa grande diversité culturelle,Berlin a développé un projet deconservation dans des jardins publicsd’espèces de plantes et animaux à fort contenu historique et culturelpour l’agriculture locale.

LA PRÉSERVATION DES RESSOURCES NATURELLES

Le saviez-vous ?La température en France a augmenté de0,9 °C depuis 1900. Cette augmentation estde 0,6 °C sur l’ensemble de la planète.Paris s’est lancée dans l’élaboration concertéede son Plan de lutte contre le dérèglement climatique.

Et ailleurs…Le Grand Lyon favorise les énergies renouve-lables dans les projets urbains : le Projet LyonConfluence Renaissance comportera « desactions innovantes, reproductibles et efficacesen matière de consommation d’énergie »,avec un double objectif : réduire de 20 % la consommation énergétique des immeubles

et abaisser de 30 % le taux d’émission de CO2 par habitant. Exemple : l’utilisation debois dans le chauffage urbain sera développée.

Plus d’info sur www.environnement.paris.fr

Page 6: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

PARIS RENFORCE SA DÉMARCHE

CLIMAT LA PRESERVATION DES RESSOURCES ET L,EQUILIB

VRE ENSEMBLE LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE LA PART

Le saviez-vous ?Le Schéma directeur pour l’autonomie et la participation des personnes handicapéesprévoit des aménagements de la voirie, des accès aux équipements municipaux, à tous les bureaux de vote, (feux de signali-sation sonores, abaissement des trottoirs,accessibilité des bus)…

Le budget consacré par la collectivité parisienneà la solidarité a augmenté de 70 % en 5 ans.

L’accès aux collections perma-nentes des musées municipauxest gratuit.Toutes les toilettes publiquessont gratuites dans Paris.

Et ailleurs…A Bergsjön, commune du Grand Göteborg,en Suède, un programme a été lancé par la municipalité pour réhabiliter une banlieue« socialement sensible ». De nombreusesactivités écologiques sont menées pourrésorber le chômage, pour restaurer les lieuxet améliorer le cadre de vie.

Le Grand Lyon a lancé une action « tempsdes territoires et temps des entreprises :démultiplier l’expérimentation menée àGerland (Lyon 7e) » qui vise notamment à « développer un véritable nouveau dialoguesocial territorial avec de multiples acteursengagés ». Parmi les opérations concrètes, ontété mis en place : une crèche inter-entreprises ;

des services aux salariésavec une association « Inter-actifs Gerland » ;une formation à l’égalitéhommes-femmes et à laquestion de l’articulationdes temps dans les entreprises volontaires.

Paris soutient et développe des initiativessolidaires vers les personnes les plus vulnérables : accès au logement, emploides jeunes, accessibilité des personneshandicapées, offre de services aux aînés…Donner sa place à chacun, reconnaître les différences comme une chance, c’est aussi construire une ville plus juste et solidaire.

Paris bénéficie d’une grande mixité cultu-relle, richesse à mettre en valeur. Pour cela, la Ville favorise les échanges et l’intégration, tout en participant à desprogrammes de coopération internationale.

Concilier vie privée et vie professionnelleest un enjeu fort pour les Parisiennes et les Parisiens. La Ville facilite l’accès à sesservices et à ses équipements, selon les spécificités et les rythmes de chacun(étudiants, aînés, personnes à mobilitéréduite, familles…) : tarification adaptée,diversité de l’offre de loisirs, constructiond’équipements sportifs et culturels etaménagement des heures d’accueil du public… Elle conforte les solidaritésfamiliales et tente de renforcer les liensentre générations.

LA COHÉSION SOCIALE POURMIEUX VIVRE ENSEMBLE

Page 7: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

PARIS RENFORCE SA DÉMARCHE

Qu’il s’agisse de politiques degrande envergure ou de projetsde proximité, les Parisiennes etParisiens sont régulièrement ame-nés à se prononcer. Le Plan Locald’Urbanisme (PLU), le Plan desDéplacements Parisien (PDP), le Plan de lutte contre le dérègle-ment climatique (Plan Climat), le projet du tramway ont pris encompte les avis de la population.

Par ailleurs, les conseils de quartier, les conseilslocaux de la Jeunesse, le conseil de la citoyen-neté des Parisiens non communautaires ou les associations de quartiers s’impliquent au quotidien pour faire vivre ce dialogue entreles habitants et la Ville.

LA PARTICIPATION DE TOUS

Le saviez-vous ?120 000 personnes ont répondu au question-naire sur le PLU et 140 000 à celui sur le PDP.

4 000 Parisiennes et Parisiens sont membresdes conseils de quartier (espaces d’informa-tion et de dialogue, de propositions et d’initiatives, d’avis, entre les habitants et la mairie d’arrondissement).

Et ailleurs…Rome : universitaires, acteurs institutionnelset économiques ont travaillé ensemble sur un rapport sur l’état de l’environnement au sein d’une commission du même nom. La « communauté locale » qui regroupe les acteurs et l’administration communale a largement débattu et avancé des proposi-tions d’action au sein d’un forum, organeindépendant.

Barcelone a développé des modes de partici-pation originaux, aussi bien avec les « agents-relais 21 » (une centaine de per-sonnes, particulièrement actives, citoyens etprofessionnels, mobilisés également pourdes sessions de formation ou de coordination)qu’à travers les « agendas 21 scolaires » (70 écoles et établissements de tous niveauxont développé des projets, d’abord environnementaux, mais concernant aussiles alentours, des jardins utilisant l’énergiesolaire, les problèmes du bruit…).

BRE DE LA NATURE LA COHESION SOCIALE POUR MIEUX

ICIPATION DE TOUS LE CLIMAT LA PRESERVATION DES RE

Le saviez-vous ?Tous les arrondissements de Paris sont dotés demarchés alimentaires. Les surfaces dédiées aux pépinières et aux hôtels industriels sontpassées de 5 000 m2 à 40 000 m2 en 5 ans.

Et ailleurs…L’Agenda 21 de Lille Métropole Communautéurbaine est axé sur la volonté d’intégrer demanière croissante l’environnement dans lavie économique. Il s’agit principalement desoutenir le secteur dit des “éco-entreprises”,avec par exemple : la valorisation du lincomme matériau d’isolation dans l’habitat, la promotion de l’agriculture biologique,

le réemploi et la seconde vie desobjets, la structuration de nouvellesfilières de traitement des déchets.

A ParisLa Ville de Paris s’est engagée dans la création de pépinières d’entreprises avec notamment pour 2007 la création de2 pépinières : santé (Cochin) et numérique(rue des Haies). Elle soutient également lesassociations d’aide à la création d’entreprises :Paris Entreprendre, Paris Business Angels,Paris Finance Plus… Des fonds de commerceet des locaux commerciaux dans 6 quartiers

prioritaires pour y réimplanter 130 commercesde proximité sont également rachetés par une SEM de la Ville (la SEMAEST). Puis, dansle cadre de son appui à l’économie sociale et solidaire, la Ville apporte des financementsà des entreprises de ce secteur, mais aussi à des actions d’arrondissements.

Plus d’info sur www.economie.paris.fr

Les commerces et les entreprises deParis sont nombreux et diversifiés. Ils animent la vie locale. En adaptantprogressivement leurs horaires d’ou-verture, commerces et services tiennent

compte du rythme de vie des Parisiennes et des Parisiens. De son côté, la Ville donne la priorité à l’emploi, au développement de l’économie sociale et solidaire, à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Par ailleurs, elle encourage des fournisseurs et prestatairesà proposer des produits socialement et écologiquement « responsables » ou équitables…

LE DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE

Page 8: AGENDA 21CE QU’IL FAUT SAVOIR - crdp.ac-paris.frcrdp.ac-paris.fr/E3D-paris-en-action/sites/default/files/pdf/... · Déclaration de Rio et programme Action 21 de 1992 (Sommet de

A la maison, au travail, et autant que possible :• surveiller et diminuer ses consommations d’énergie (électricité, gaz…) et d’eau ;• trier ses déchets ;• réutiliser ou réparer des objets encore utilisables ;• pour l’alimentation et la cuisine : réduire la consommation de produits emballés ;

préférer les produits de saison ;• boire l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille plastique ;• développer au sein de sa famille ou de ses proches le lien entre les différentes

générations ;• mieux isoler son logement par une installation thermique et acoustique.

Dans ses déplacements, préférer :• les transports en commun ;• l’utilisation du vélo ou la marche à pied ;• l’utilisation du train, quand c’est possible.

Quand on fait ses courses, favoriser :• l’achat des produits issus du commerce équitable ou de l’agriculture biologique ;• la consommation de légumes et de fruits, si possible produits dans sa région ;• l’utilisation de cabas et autres sacs réutilisables (éviter les sacs jetables) ;• l’action des banques alimentaires et autres associations caritatives.

Dans la cité, tenter de vivre aussi avec et pour les autres :• adhérer à une activité associative au service des autres (soutien scolaire, secourisme,

collecte de vêtements, solidarité humanitaire…) ;• se soucier de son voisinage ;• trier ses déchets, notamment dans les parcs ;• participer à la propreté de la ville ;• participer aux conseils de quartier ;• s’informer et informer des actualités et de la vie de son quartier, son arrondissement.

Et dans son jardin, ou sur sa terrasse ou son balcon, si on a la chance d’en avoir, favoriser :• l’usage de produits naturels pour traiter les plantes et les arbres ;• l’utilisation de compost, de préférence produit par ses propres déchets fermentescibles ;• le recours à de l’eau récupérée (eau de pluie, eau non utilisée…).

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE :une responsabilité à partagerVOUS AUSSI VOUS POUVEZ AGIR !Quelques exemples de gestes simples, efficaces et économiques pour agir quotidiennement de manière responsable.

Toute l'info sur la ville !

Liens internet : site francophone du développement durable : www.agora21.orgFondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme : www.fnh.orgEspace René Dumont, centre de ressources de l'association 4D sur l'environnement et le développement durable : www.association4d.org/rene-dumont/opac_css/ (La Ville de Paris est adhérente de l’association 4D)

MAIRIE DE PARISDIRECTION GÉNÉRALE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

Crédits photos : Direction de l’Urbanisme, Flickr_Danmanley, Freeonlinephotos, R. Mesnildrey, Nasa, Sophie Robichon, Arnaud Terrier, Marc VerhilleRéalisation artistique et design : vu intégral (Paris) / Logo Agenda 21 : ParimageImprimé par I.M.E certifiée ISO 14001, sans alcool et avec des encres végétales sur papier certifié Écolabel Nordique (50 % recyclé et 50 % PEFC).